IXè Conférence des directeurs généraux des douanes francophones: les participants planchent sur l'Accord de falsification des échanges

Mardi 18 Novembre 2014 - 18:00

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Cette conférence  a été patronée par le ministre sénégalais de l’Economie, des finances et du plan, Amamdou Ba. C'était en présence du secrétaire général de l'Oraganiosation mondiale des douanes (OMD) Kunio Mikuya, des directeurs généraux des douanes des pays totalement ou partiellement francophones et de plusieurs représentants des douanes africaines.

L’objet principal de la rencontre concerne la mise en œuvre de l’Accord de l'OMC sur la facilitation des échanges (AFE), le partenariat avec le secteur privé et la coopération entres les administrations douanières. Il s’agit de permettre aux différents acteurs douaniers de l’espace francophone d’échanger sur les thèmes d’actualité qui interpellent la communauté internationale, comme la lutte contre la contrefaçon, le commerce illégal des espèces de la faune sauvage, les flux frontaliers, le trafic de drogues et la protection des données individuelles.

Amamdou Ba, a épinglé les défis à relever pour les administrations des douanes des pays en développement. Il pense que la problématique de la maîtrise de l’assiette est plus essentielle, eu égard à la part contributive des recettes douanières dans la masse globale des ressources des Etats africains  et de la sécurité frontalière.

Le directeur général des Douanes sénégalaises, Elimane Saliou Gningue  a plaidé pour une collaboration étroite entre les administrations douanières et les entreprises privées, pour faire des douanes francophones des piliers essentiels dans la poursuite de l’émergence et du renforcement économique des pays francophones, convaincu que les conclusions de la conférence constitueront un jalon supplémentaire et une véritable feuille de route pour la réalisation de la volonté commune de « faire des douanes  francophones des leviers du développement économique et social ».

Il espère que le XVe sommet de la Francophonie Dakar va contribuer au renforcement des économies des pays de l’espace francophone. Dans la même veine, Kunio Mikuya a rappelé que les instruments de l’OMD sont des outils essentiels adaptés à chaque pays pour relever ensemble les défis douaniers.

 

 

Noël Ndong