Jeunesse : la 3e Conférence générale du CNJ prévue d'ici la fin du mois

Jeudi 16 Janvier 2014 - 16:54

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Les participants aux travaux de la session ordinaire du Conseil national de la jeunesse (CNJ) qui s'est tenue les 14 et 15 janvier à Brazzaville, ont recommandé au ministère de la Jeunesse et de l’Éducation civique de mettre en place un comité préparatoire d’organisation de la 3e édition de ces assises

La troisième édition de la Conférence générale de la jeunesse se tiendra d’ici à la fin du mois de janvier. Même si la date officielle n’a pas été communiquée, on parle du 27 janvier. Cette rencontre sera, entre autres, consacrée à la mise en place d’un nouveau bureau exécutif du CNJ-Congo. Le ministre de la Jeunesse, Anatole Collinet Makosso, qui a présidé la session, a déclaré qu’il entendait ouvrir ce conseil à toutes les sensibilités juvéniles. « Il s’agira de n’exclure aucune catégorie de jeunesse parmi toutes celles qui existent. Le CNJ-Congo gagnera autant en crédibilité que pour sa visibilité en intégrant, en son sein, toutes les composantes juvéniles qui font la fierté de notre nation », a-t-il indiqué.

S’agissant des jeunes qui voudront intégrer les futures instances du CNJ, il s’est engagé à se soumettre à l’exercice préliminaire de sensibilisation. Le but étant de renforcer les critères d’éligibilité de façon à donner à cette structure une direction composée d'animateurs compétents, dignes, responsables, intègres et véritablement engagés dans l’accomplissement de leurs missions. La vie du CNJ dans les trois années à venir dépendra, a-t-il souligné, des hommes et des femmes qui seront appelés à animer cette structure. Anatole Collinet Makosso s’est ensuite engagé à veiller scrupuleusement au choix des futurs dirigeants de façon à mettre les meilleurs d’entre eux aux différents postes qui seront à pourvoir.

« Ces hommes et ces femmes existent. Beaucoup ont été déjà mis au grand jour par le travail qu’ils font au quotidien pendant que d’autres sont encore dans l’ombre, et ne tarderont pas à en sortir. Les associations et les mouvements de jeunesse répertoriés dans les différentes directions du ministère sont associés au même titre que d’autres plus connus dans la formation de la nouvelle direction du CNJ », a assuré le ministre, exhortant la commission préparatoire qui sera mise en place à tout mettre en œuvre pour la réussite de cette rencontre qui sera le gage du succès à venir du CNJ.

Quant aux travaux de la session ordinaire du CNJ, les conseillers venus des douze départements du pays ont adopté les documents soumis à leur approbation. Il s’agit notamment du rapport bilan du bureau exécutif national, du rapport financier et de celui de la commission nationale de suivi et d’évaluation. Clôturant la réunion, Anatole Collinet Makosso s’est félicité des résultats auxquels ils sont parvenus après deux jours de travaux. Pour lui, cette session a été en grande partie une activité des jeunes, pour les jeunes et conduite par les jeunes eux-mêmes. Après la structuration du CNJ dans les départements, le ministère entend maintenant procéder à la mise en place des instances sectorielles au niveau des ministères et des établissements scolaires. « Ici, la mission du CNJ sera non seulement d’assurer la défense des intérêts des jeunes, mais aussi de veiller à la discipline comportementale à l’école », a conclu le ministre.

 

Parfait Wilfried Douniama

Légendes et crédits photo : 

Les participants à la session ordinaire du CNJ. crédit photo Adiac