Journée du 8 mars : les femmes de l’Enma donne du sang au CNTS

Samedi 11 Mars 2017 - 17:23

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

L’association dénommée « Dynamique des femmes de l’École nationale moyenne d’administration (Enma) » a fait, le 10 mars, un don de sang au Centre national de transfusion sanguine (CNTS).

Le don s’inscrivait dans le cadre de la journée internationale de la femme célébrée chaque 8 mars dans le monde, a expliqué la présidente de l’association, Marie-Berthe Bayokola.

Selon elle, l’association a choisi de commémorer cette journée par un don de sang afin d'approvisionner tant soit peu le centre. « Ce geste a une importance capitale car nous sommes des femmes formatrices et nous donnons la vie à des êtres humains. Les femmes courent le risque en donnant la vie pendant l’accouchement pour des raisons multiples dont les hémorragies. C’est ainsi que nous avons réfléchi en pensant à donner le sang pour les autres », a-t-elle indiqué,  avant d’ajouter que « l’action ne s’arrêtera pas ici, elle est devenue une action permanente pour notre association».      

Outre cette activité, la Dynamique des femmes de l’Enma a organisé samedi une causerie débat sur le thème : "La formation : chemin de l’évolution de la femme en général et à l’Enma en particulier". les autres communications ont porté sur l’espèce Moringa ainsi que les impacts du changement climatique. L’objectif est d’encourager les femmes à se mettre au travail, connaître leurs droits et à se former dans tous les domaines.  

Abordant la question de la parité, Marie-Berthe Bayekola a indiqué que la parité revendiquée n’est pas respectée au Congo. Selon elle, les femmes doivent vivre et jouir leurs droits. Déplorant le faible taux de représentativité des femmes dans les sphères de prise de décision, la présidente de l’association a souligné qu’à l’Enma sur les sept directions qu’elle compose, aucune femme occupe un poste de responsabilité. «Les femmes sont formées dans les mêmes écoles que les hommes. Donc, elles ont des mêmes compétences pour exercer dans tous les domaines », a-t-elle déclaré.   Elle a invité les femmes à ne pas baisser les bras, à se disqualifier elles-mêmes mais d’être courageuses et faire entendre leur voix.

Notons que la Dynamique des femmes de l’Enma organise chaque année, à l’occasion du mois de la femme, plusieurs activités. Parmi celles-ci, l’on peut citer la causerie-débat sur les bienfaits de la formation professionnelle dans l’épanouissement de la femme; l’éveil de la conscience de la jeune fille apprenante pour promouvoir l’égalité de sexe et son autonomie et bien d’autres. 

 

Lydie Gisèle Oko

Légendes et crédits photo : 

Deux femmes de l'association donnant du sang

Notification: 

Non