Journée internationale de langue maternelle : le CCE a organisé une activité à Louessi

Samedi 22 Février 2020 - 16:15

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

En présence d’Alphonse Chardin Nkala, directeur départemental du Livre et de la Lecture publique de Pointe-Noire, le Cercle culturel pour enfants (CCE) a célébré, le 20 février, à son siège à Louessi la Journée internationale de la langue maternelle, avec les écoles privées évoluant dans ce quartier du 3e arrondissement Tié-Tié.

Le conte dit en langue véhiculaire puis traduit en français et en anglais par les enfants du CCE, la parole libre offerte aux enfants pour prononcer soit une phrase en langue maternelle, conter une histoire ou dire un récital en langue ont dominé cette activité agrémentée par les sons de la sanza, kisansi en langue kongo ou likembé en lingala du  griot Ya Vhos qui, en bon pédagogue, a instruit les enfants sur son instrument fétiche sans oublier les notes de guitare de Tata Bouesso qui ont accompagné les enfants.

Célébrée sur le thème « La construction des sociétés pacifiques, inclusives et durables à travers la promotion des langues transfrontalières », cette journée a été mise à profit par le CCE pour tirer la sonnette d’alarme et dire aux parents qu’à côté du français, la langue maternelle est aussi importante.  «Au regard de l’importance que revêt nos langues et dans le souci de les pérenniser, nous avons organisé cette activité pour réaffirmer une fois de plus notre volonté de ne pas voir mourir nos langues maternelles »,  a déclaré Joël Nkounkou, directeur du CCE. Et d’ajouter que les parents ne doivent pas avoir honte d’apprendre leurs langues maternelles aux enfants. Un souci partagé aussi par le directeur départemental du Livre et de la Lecture publique qui a renchéri en langue kikongo puis en français. « La langue maternelle est le premier patrimoine immatériel de l’homme. L’on ne doit pas avoir honte à parler nos langues maternelles qui doivent être apprises aux enfants », a souligné Alphonse Chardin Nkala.  Grâce au soutien de plusieurs partenaires et l'apport multiforme des habitants de Louessi, en particulier les responsables du quartier, cette activité réussie sera pérennisée les années à venir pour répondre au vœu émis par les parents et enfants.

Hervé Brice Mampouya

Légendes et crédits photo : 

Quelques enfants et parents lors de la journée internationale de la langue maternelle crédit photo"Adiac"

Notification: 

Non