Journée mondiale de l’environnement: l'événement célébré en différé dans la capitale économique

Mardi 12 Juin 2018 - 19:15

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Sur le thème « Recycler ses déchets, c’est lutter contre la pollution », l'activité s'est déroulée à Pointe-Noire en présence de Marcelin Dibou, Alain-Brice Boumpoutou respectivement directeur de cabinet du ministre des Hydrocarbures et directeur général adjoint de Total E&P Congo.

Les retrouvailles ont permis aux participants d'échanger sur divers sous-thèmes , notamment "Enjeux environnementaux et engagements de la République" présenté par Liliane Eouani, directrice départementale de l’Environnement à Pointe-Noire,  "Retour d’expérience d’Eni et de Total E&P Congo" développé par Raffaelle Cultrela et Sophie Ignoumba; "Présentation de la vision, des stratégies et des grandes orientations sur la gestion des déchets par les entreprises pétrolières" par Ulrich Mboungou Lekoba, directeur de la cellule antipollution, etc.

 Auparavant, dans son mot de circonstance, Alain-Brice Boumpoutou a indiqué que la thématique de l'événement interpellait au plus au niveau l’ensemble des participants, les risques liés à la production du plastique empirant chaque jour comme cela est rappelé par les institutions spécialisées. Toutes les initiatives visant à améliorer la protection de l’environnement contre les déchets plastiques et ses effets, a-t-il souligné, sont à encourager. « Je tiens à saluer l’initiative prise par le gouvernement congolais par l’entremise du ministère des Hydrocarbures, celui du tourisme et de l’environnement pour l’organisation de cette conférence débat dans la perspective de rechercher des solutions appropriées contre la production plastique en République du Congo. L’environnement fait partie intégrante du modèle de développement du groupe Total E&P. Ce groupe a mis en place des exigences et du professionnalisme en vue de réduire et maîtriser les impacts de son activité sur l’environnement », a-t-il déclaré.

Ouvrant les travaux de cette rencontre au nom du ministre des Hydrocarbures, Jean Marc Thystère Tchicaya, Marcelin Dibou a rappelé que la République du Congo n’est pas restée en marge de cette célébration. Les activités menées par le ministre du tutelle montre l’intérêt du pays à protéger l’environnement. « L’administration des hydrocarbures, consciente des impacts des activités de ce secteur, encourage toutes les actions en faveur de la lutte contre les pollutions et la dégradation de l’environnement », a-t-il signifié. 

Notons que ces assises ont été organisées par le ministère des Hydrocarbures et ont été une occasion des échanges sous forme  de questions réponses entre les orateurs et l'assistance.

La journée mondiale de l’environnement, rappelons-le, est  célébrée chaque 5 juin. Cette année, elle  a été placée sur le thème « Combattons la pollution plastique ». Le recyclage du plastique permet de transformer des déchets en de nouvelles matières premières, la réduction des coûts de traitement, l’économie de l’énergie et autres.  Le mauvais tri des déchets engendre diverses conséquences, à savoir la pollution de l’environnement, le développement des bactéries, des animaux nuisibles, des insectes, la prolifération des maladies et autres.

Séverin Ibara

Légendes et crédits photo : 

Photo Adiac: Une vue des participants à la conférence-débat

Notification: 

Non