Journée nationale du sport : Hugues Ngouélondélé place la santé au premier plan

Samedi 25 Juillet 2020 - 14:00

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

C’est  dans un contexte particulier que sera célébrée le 26 juillet la journée nationale du sport. Dans son message, le ministre des Sports et de l’Education physique a donné la priorité à la santé.

« La santé est notre bien le plus précieux. Préservons- nous, afin que le sport, facteur de bien-être,  ne soit pas un facteur de  propagation et de contamination de la Covid-19 », a souligné Hugues Ngouélondélé.

La pandémie de Covid-19 oblige la journée nationale du sport à être célébrée, cette année, sur le thème: « Mobilisons-nous pour un sport sans risque en cette période de pandemie de Covid-19 ». Le ministre des Sports et de l’Education physique a profité de l’occasion pour interpeller les sportifs, quant aux mesures édictées par le gouvernement de la République pour briser la chaîne de contamination.

Hugues Ngouélondélé a, en effet, rappelé que la pratique des sports collectifs demeure interdite, précisant que seuls les sports individuels sont autorisés à être pratiqués seulement  dans l’application stricte des gestes barrières, des règles de distanciation physique avec le port du masque. « Les rassemblements, à cet effet, ne doivent pas dépasser cinquante personnes », a-t-il insisté.

La journée nationale du sport, a expliqué le ministre, a été instituée par décret n°2005-650 du 9 décembre 2005. Elle est célébrée chaque dernier dimanche du mois de juillet dans le but de vulgariser la pratique du sport.

Selon lui, le dispositif a été renforcé par décret n°2016-33 du 7 février 2019, portant institution des journées nationales de la marche sportive de santé pour tous, qui ont lieu le deuxième et quatrième dimanche de chaque mois. Tout en reconnaissant que le sport est un facteur de bien-être et de cohésion sociale, Hugues Ngouélondélé a révélé  : «  il  est prouvé que la pratique régulière d’une activité physique renforce notre organisme, réduit les risques de nombreuses maladies et améliore notre santé .»

Il s’est appuyé sur les  études menées par les scientifiques, pour démontrer que bouger régulièrement réduit le risque de développer un diabète ou des  maladies cardiovasculaires,  prévient certains cancers, fortifie les os, renforce les muscles, augmente les capacités respiratoires et aide à éviter l’excès de poids.

Pour palier le manque de compétitions pendant le confinement, le ministère des Sports et de l’Education physique avait initié de nombreuses séquences de sport à domicile diffusées sur la chaîne de télévision nationale.

 

James Golden Eloué

Légendes et crédits photo : 

Le ministre Hugues Ngouélondélé prononçant son message/DR

Notification: 

Non