Judo: la sous-section Interclubs de la ville océane fait son premier regroupement

Mardi 22 Septembre 2020 - 18:41

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Dans la perspective de leur participation aux championnats militaires internationaux, la sous-section Interclubs judo a regroupé ses athlètes, le 21 septembre, à son siège en vue de la reprise des activités sportives.

Cette rencontre, a indiqué le directeur technique de la sous-section Interclubs judo de Pointe-Noire, Mann Kekolo Jefferson, a eu lieu sous le signe du strict respect des mesures barrières liées à la pandémie du coronavirus.  Après plus de cinq mois d’attente suite à la Covid-19, plus de vingt athlètes compétiteurs et apprenant ont répondu à l’appel du staff technique de l’équipe.

« Nous avons au niveau de l’armée des championnats militaires internationaux, et chaque année nous avons des  équipes qui représentent le pays à l'échelle  internationale dès que l’invitation nous parvient. C’est pourquoi, nous avons eu l’accord de notre hiérarchie pour reprendre timidement les entrainements dans le respect des mesures barrières jusqu’à la reprise officielle des activités sportives afin de mettre nos compétiteurs dans les conditions», a indiqué le directeur technique de la sous-section interclubs judo.

De son côté, l’entraîneur principal du club, Me Bilezi Sade, a souligné que son club reçoit les nouveaux et les anciens pratiquants. « Nous sommes là pour accueillir tous ceux qui veulent intégrer notre club à Pointe-Noire. Mais, avant le lancement officiel des activités sportives par le gouvernement, la circonstance actuelle nous exige de travailler avec un nombre limité ».

Cependant, le staff technique d’interclubs judo Pointe-Noire entend établir un programme d’activités qui sera soumis aux parents des athlètes pour apprécier les critères de participation aux activités du club. « Dans le contexte de la covid-19, nous allons travailler par séquence. Les compétiteurs ou anciens pratiquants auront leur jour d’entrainement et les enfants également, pour ne pas cumuler le nombre d’athlètes dans le dojo », a  notifié l’entraîneur.

Me Bilezi Sade a, par ailleurs, lancé un appel à tous gendarmes, militaires et civils  intéressés au judo de se rapprocher du siège du club sis dans l’enceinte du camp 31 juillet, derrière le Mess mixte de garnison.

Charlem Léa Legnoki

Légendes et crédits photo : 

Photo: La sous-section judo Interclubs Crédit photo"Adiac"

Notification: 

Non