Kouilou : inauguration officielle du siège de l’hôtel du conseil départemental

Samedi 12 Septembre 2020 - 14:15

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

La cérémonie a eu lieu le 11 septembre à Loango sous les auspices du ministre de l’Intérieur et de la Décentralisation, Raymond Zéphirin Mboulou. Il était accompagné d’Alexandre Mabiala, président du conseil départemental du Kouilou,  quelques autres membres du gouvernement, des autorités civiles, militaires et royales des départements de Pointe-Noire et du Kouilou.

Cet ouvrage est situé à Loango sur la nationale n°5, entre le site de construction de l’hôpital départemental du Kouilou et la voie d’accès à la préfecture du Kouilou. Le coût total des travaux s'élève à un milliard vingt-deux millions deux cent quarante-quatre mille six cent treize(1.022.244.613) francs CFA. Cette infrastructure est construite sur un site de 19 800 mètres carrés de superficie. Les travaux réalisés ont occupé une superficie de 1535,94 mètres carrés repartie suivant deux espaces distincts : le premier est un R+2 faisant office des bureaux occupant une superficie de 956,08 mètres carrés, le second espace R+1 fait office de salle de conférence surplombée de quelques bureaux répartis sur un espace de 579,87 mètres carrés.

L’ossature est composée d’éléments en béton armé de type semelles isolées, semelles jumelées, longrines, poteaux, poutres, dalles exécutés selon les règles de l’art et normes en vigueur. En R+2, cet ouvrage présente des espaces architecturaux ci-après : au rez-de–chaussée, 23 bureaux, une salle de conférence d’environ 256 places et un hall de réception. Le premier étage loge 25 bureaux plus une salle de réunion tandis que le second  comprend 4 bureaux, une salle de réunion, et une salle de café.

Les commodités comportent les équipements suivants : un réseau complet d’électricité avec appareillage, un réseau de climatisation complet avec appareillage, un réseau téléphonique, informatique et celui d’évacuation des eaux des vannes et celles des pluies, un système de sonorisation et de télésurveillance.

A côté du bâtiment principal on note la réalisation des travaux annexes comme la construction d’une salle de banquet de 84 places et d’une superficie de 234 mètres carrés ; la construction d’un local de 90 mètres carrés abritant un groupe électrogène de 300 KVA, un forage d’eau potable équipé de tous ses accessoires, connecté au réseau d’adduction d’eau du site, la construction d’un système d’assainissement, d’un parking, d’une guérite, des mâts de drapeaux, d’un mur de clôture de 564 mètres de périmètre avec portail en fer forgé, l’aménagement des espaces vertes et jardins.

Appréciant pour sa part la qualité de cet ouvrage, le ministre de l’Intérieur et de la Décentralisation a souligné que c’est pour une première fois au Congo qu’une assemblée locale se consacre à la construction d’un édifice de cette nature.  « Je suis à la tête de ce département il y a déjà quelques années, c’est une première dans notre pays qu’une assemblée locale soit ainsi en mesure de se doter d’un siège si imposant par ses propres ressources financières»,  a-t-il déclaré.

Pour Alexandre Mabiala et conformément aux orientations du président de la République : « La décentralisation pour le conseil départemental du Kouilou deviendrait comme une science, une politique d’ouverture orientée vers la définition des besoins réels et prioritaires, la bonne connaissance des atouts, l’identification des partenaires appropriés et la traduction intelligible d’une véritable vision de développement »

Les travaux de construction du siège de l’hôtel du conseil départemental  du Kouilou ont duré environ vingt mois. La première pierre fut posée le 14 janvier 2018. Ces travaux sont réalisés entièrement sur fonds propres de cet hémicycle local et exécutés par l’entreprise Maison Herveline. En plus du ministre de l’Intérieur et de Décentralisation,  d’autres membres du gouvernement étaient présents à la cérémonie à savoir Martin Parfait Aimé Coussoud- Mavoungou, Jean-Marc Thystère Tchicaya  et Charles Nganfouomo.

Séverin Ibara

Légendes et crédits photo : 

Adiac Photo: Coupure du ruban symbolique par le ministre Raymond Zéphirin Mboulou

Notification: 

Non