Kouilou : ouverture de la 8e session ordinaire du Conseil départemental

Samedi 22 Février 2020 - 15:30

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Ouverts  le mercredi 19 février au siège de la préfecture du Kouilou à Loango, sous le patronage du président Alexandre Mabiala, les travaux de cette session dureront dix jours. 

Au total, dix affaires seront examinées au cours de cette session, notamment l’examen du projet du budget primitif du Conseil départemental du Kouilou, exercice 2020 ; examen du projet de délibération portant adoption du budget primitif, exercice 2020 ; examen du projet de compte administratif, exercice 2019 ; examen du projet de délibération portant adoption du compte administratif, exercice 2019 et autres. S’exprimant pour la circonstance après l’observation par les participants d’une minute de silence en mémoire de Hurges Fayçal Boussampha, ancien secrétaire général de son institution, Alexandre Mabiala a rappelé aux conseillers départementaux que le programme d’investissement  soumis à ces derniers comprend, en plus de quelques nouveaux projets,  les anciens projets non réalisés et ceux qui sont restés inachevés ; tout le temps que les efforts se sont concentrés sur l’acquisition d’un siège du Conseil départemental du Kouilou.

Ainsi, a poursuivi Alexandre Mabiala, c’est au cours de l’exercice budgétaire 2020 que doivent être matérialisées les délibérations relatives aux questions de l’école, de la santé, de l’eau, de l’hygiène et de l’assainissement, des routes d’intérêt local, de l’habitat amélioré, de l’appui aux initiatives communautaires, de culture et de sport selon nos moyens, par l’élaboration et l’adoption du plan de développement local. « Entre autres priorités pour cette année 2020, après l’adoption et l’approbation du budget exercice 2020, et en toute urgence, nous allons procéder à sortir de l’eau les bacs de Noumbi et de Conkouati, dans le district de Nzambi ; la réhabilitation de la route Hinda-Ndembouanou dans le district de Hinda ; la construction du Centre de santé intégré de Bas-Kouilou dans le district de Loango ; la réhabilitation de la route Bioko-Mbena-Kamba et du pont de Louingui, dans le district de Madingo-Kayes. L’heure de l’action est donc venue. C’est l’ardent désir du président Denis Sassou N’Guesso qui veut voir les décideurs prendre la mesure de la situation et agir en conséquence, avec courage et détermination », a-t-il signifié.

Pour sa part, en sa qualité de représentant de l’Etat au Kouilou, le préfet Paul Adam Dibouilou a exprimé sa satisfaction pour la régularité de la tenue des travaux des sessions du Conseil départemental. Il a, en outre, invité l’ensemble  des acteurs politiques et ceux de la société civile de ce département à s’inscrire dans le respect des valeurs républicaines. « Je voudrais vous rassurer que la puissance publique ne ménagera aucun effort, pour éradiquer vigoureusement les actes d’incivisme caractérisés, en application des lois et règlements de la République », a-t-il déclaré.   

 

    

Séverin Ibara

Légendes et crédits photo : 

Les participants à l'ouverture de la session

Notification: 

Non