Linafoot/Ligue 1 : la Fecofa va homologuer le championnat ou déclarer la saison blanche

Mardi 12 Mai 2020 - 10:19

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Les clubs sociétaires de la Ligue nationale de football (Linafoot) sont tombés d'accord sur l'arrêt définitif du championnat, en attendant la décision de la Fécofa d'homologuer le championnat national dont la seule phase aller est allée au bout, ou d'opter pour une saison blanche.

La 25e édition du championnat de la Ligue nationale de football (Linafoot) n’ira donc pas jusqu’à son terme. La suspension le 16 mars de toutes les activités par la Fédération congolaise de football association (Fecofa) dans le cadre de la lutte contre la propagation de la pandémie du coronavirus, s’est transformée en arrêt définitif du championnat national de football. Au cours d’une réunion, le samedi 8 mai à Kinshasa, entre l’organe organisateur du championnat national de football et les clubs sociétaires, ces derniers ont à l’unanimité approuvé l’arrêt définitif du championnat suite aux contraintes sanitaires relatives au Covid-19.

Il y a cependant divergence d’avis au sujet des clubs à reléguer et ceux de la Ligue 2 qui doivent monter en Ligue 1. Certains clubs, parmi lesquels Mazembe, ont demandé qu’il y ait des montées et des relégations, tandis que V.Club par exemple a proposé qu’il n’y ait ni montée, ni relégation.

Pour sa part, le Tout Puissant Mazembe ne soutient pas l’idée d’une saison blanche et tient à recevoir officiellement son titre de champion du Congo. Le manager du club Frédéric Kitengie a déclaré à l’issue de la réusion : « Le TPM a dit qu’il était d’accord pour que tout s’arrête, et il est hors de question que ce championnat soit déclaré blanc parce que nous avons disputé plus de 60% des matchs… Par voie de conséquence, une fois que le championnat sera homologué dans un ou dans l’autre format, automatiquement, il y aura des montées et des descentes. (…) Par aucun miracle, le sacre ne peut être arraché au TPM, l’essentiel est que le championnat se clôture normalement et qu’il y ait un classement. Et si classement il y a, tout le monde devra être d’accord pour voir le TPM en tête ».

De son côté, l’AS V.Club approuve l’idée d’une saison blanche. « C’était une réunion de concertation relative à la poursuite ou non du championnat. De l’avis général, il s’est dégagé que la poursuite dudit championnat est quasiment impossible pour raison de prolongement de l’état d’urgence. Ensuite, pendant cette période morte, il faudrait un temps de réadaptation pour que les joueurs puissent reprendre toutes leurs aptitudes physiques au risque de se livrer à des blessures, en cas de reprise immédiate. Bien plus encore, la saison se termine, de façon officielle, le 31 mai. Curieusement, à moins de 20 jours de cette échéance, on est encore dans l’état d’urgence. Ce qui prouve à suffisance que la fin de la saison est bien hypothéquée », a relevé Patrick Banishay, secrétaire général de V.Club après la réunion.

Et d’ajouter : « En Ligue 2, certaines équipes n’ont pas encore livré toutes les rencontres de la phase aller surtout dans la zone de développement Est. Par ailleurs, il est impossible, en cette période, d’organiser la Coupe du Congo dont la phase préliminaire n’a pas commencé. Ce sont là autant de difficultés réelles qui ont fait que tout le monde a pris l’option de tout arrêter ». Quant à la position du club sur les montées et relégations, il a réagi en ces termes : « Il se pose un problème au niveau des montées et des descentes. Pour V. Club, une saison blanche mettrait tout le monde d’accord car aucun règlement ne prévoit de proclamer un championnat sur base d’inégalité des matches ».

Toutes ces propositions sont soumises à la Fecofa pour une décision ultime sur l’issue du championnat national de football. L’on rappelle qu’au moment de l’arrêt du championnat, Mazembe a été leader du championnat avec 53 points, devant V.Club (48 points) et Maniema Union (46 points). Daring Club MotemaPembe (DCMP) a été quatrième avec 42 points, devant Jeunesse sportive Groupe Bazano (37 points).

Martin Enyimo

Légendes et crédits photo : 

Siège de la Fecofa à Kinshasa/Gombe

Notification: 

Non