Linafoot/Ligue 1 : Renaissance du Congo vole en éclats devant Mazembe

Samedi 6 Octobre 2018 - 19:38

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Le club de Lubumbashi a été impitoyable face à son adversaire, le  6 octobre, au stade des Martyrs de Kinshasa, en match de la quatrième journée de la compétition, montrant les limites du club orange de la capitale, dirigé par le pasteur et évêque Pascal Mukuna.

La rencontre se montrait déjà difficile sur le plan psychologique. Le coach Chico Mukeba du FC Renaissance du Congo a fait confiance au gardien de but Héritier Koto Koto et dans le champ, Apinda Sakombi, Manitu Matondo, Mavungu Lubongo, Kambo Alifi, Ifondongo Kuabuka, Jérémie Basilua, Kanda Tshifuaka, Ndibu Kalala, Kalonji et Jerry Kambu wa Kambu. Sept joueurs ont débuté sur le banc des remplaçants, notamment Ndala, Mbaya, Yvon Bukasa, Masikini, Ikoyo Iyembe, Okito et Ikanga Maimona dit Lampard.

Pour sa part, l’entraîneur principal Pamphile Miyaho Kazembe du TP Mazembe a placé le portier international ivoirien Sylvain Gbohouo dans les perches et devant lui, les défenseurs Arsène Zola Kiaku, Djos Issama Mpeko, le Zambien Kabaso Chongo et Kevin Mondeko Zatu. Au milieu de terrain, on a retrouvé le Zambien Nathan Sinkala, l’Ivoirien Christian Koffi Kouamé et le jeune meneur de jeu Glody Likonza. Le trio d’attaque, quant à lui, s’est composé de Jackson Muleka, Ben Malango Ngita et Meschak Elia Lina. Sur le banc des remplaçants au coup d’envoi de la partie, il y a eu le gardien de but Aimé Bakula Ulonde, Joël Kimuaki Mpela, Jean Kasusula Kilicho, le Ghanéen Kwesi Prince Damang, le Malien Abdoulaye Sissoko, Miché Mika et Chico Ushindi wa Kubanza.

La partie a semblé à sens unique avec une domination outrancière du TP Mazembe qui arbore littéralement une forme africaine en dépit de son élimination quasi précoce en quart de finale de la Ligue des champions par Primeiro do Agosto d’Angola. Après un large premier succès de quatre buts face à Lubumbashi Sport, le TP Mazembe a littéralement marché sur Renaissance du Congo. Le calvaire des Renais qui pourtant recevaient, au stade des Martyrs de Kinshasa, a débuté à la 8e mn avec le coup franc d’Arsène Zola, mal négocié par le gardien de but Héritier Koto Koto.

Un peu bousculé après le but par des Renais qui ont tenté de revenir au match, les Corbeaux du Grand Katanga vont marquer le deuxième but à la 30e mn sur une autre balle arrêté. Meschak Elia parvient à trouver le cadre, la balle est hors de portée du gardien de but Héritier Koto. Deux buts à zéro pour le TP Mazembe qui déroule. A la 33e mn, un coup franc de Meschac Elia est détourné d’une tête croisée par Jackson Muleka qui crucifie le gardien de but Héritier Koto pour le troisième but. La messe est dite dès la première période de la partie. Après ce troisième but, Chico Mukeba procède au changement du gardien de but avec l’entrée de Ndala.

Mais Mazembe a continué sur sa lancée en seconde période, avec le quatrième but à la 58e mn de Ben Malango Ngita sur une passe décisive de Ushindi wa Kubanza, entré en jeu . Et à la 89e mn, c’est encore Ben Malango qui se retrouve au cœur de la surface du FC Renaissance après un mouvement de une-deux pour inscrire le cinquième but des protégés du président Moïse Katumbi. Alors qu’on attendait au coup de sifflet final, Ushindi wa Kubanza a trouvé le capitaine Djos Issama Mpeko qui mettait le gardien de but Ndala dans le vent, avant de pousser le cuir dans les buts vides à la 90+1e minute. Le FC Renaissance du Congo, devant son public, n’a pas du tout existé face à cet ogre du football national. Zéro but à six, c'est le score final au grand dam des supporters renais qui ont scandé leur colère tout au long du match contre le staff dirigeant du club orange de Kinshasa.

Les autres matches...

Le même samedi, au stade Frédéric Kibassa à Lubumbashi, la Jeunesse sportive Groupe Bazano a enregistré sa première victoire, en s’imposant face à l’AC Rangers de Kinshasa sur la marque d’un but à zéro. Elie Ilunga a inscrit l’unique but du match à la 46e mn. Dans d’autres rencontres disputées le 5 octobre, l’OC Muungano a surpris Sa Majesté Sanga Balende au stade de la Concorde de la commune de Kadutu, à Bukavu, par un but à zéro, un succès qui arrive après la défaite par forfait contre le Daring Club Motema Pembe en première journée. Quant à Sanga Balende, l’équipe n’a pas encore grappillé de victoires, après le résultat d’égalité d’un but partout en première journée face à Nyuki de Butembo, club vainqueur de la Coupe du Congo de football 2018.

Au stade Frédéric-Kibassa-Maliba de Lubumbashi, Lubumbashi Sport s’est remis de sa lourde défaite (zéro but à quatre) face à Mazembe lors de la précédente journée, en écrasant la formation de Mont Bleu de Bunia par six buts à zéro. Au stade de l’Unité de Goma, Maniema Union a dominé l’AS Nyuki de Butembo par deux buts à zéro.

Martin Enyimo

Légendes et crédits photo : 

Le TP Mazembe, bourreau du FC Renaissance du Congo le 6 octobre 2018, à Kinshasa

Notification: 

Non