Littérature : Kei Miller lauréat du prix littéraire les « Afriques »

Samedi 16 Juin 2018 - 13:37

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

La Cene littéraire, association fondée en mai 2015 et basée en Suisse, dont le but est de promouvoir la littérature engagée des Afriques continentales et de sa diaspora, a décerné le prix au poète et romancier jamaïcain pour son roman « By the rivers of Babylon » paru en 2017 aux Editions Zulma. Il s’agit de la traduction française d’« Augustown ».

« By the rivers of Babylon » est un roman dont l’intrigue principale est celle de Kaia, un jeune garçon rasta dont le maître d’école décide de couper les dreadlocks pour d’obscures raisons, parmi lesquelles le refoulement de sa propre africanité. Car M. Saint Joseph est un Noir qui se prend pour un Blanc et ne tolère pas que la famille de Kaia puisse avoir un autre rapport à son identité.
 
L’édition 2018 de ce prix littéraire qui distingue un écrivain noir, auteur d’une fiction mettant en exergue une cause humaine, sociétale, idéologique, politique, culturelle, économique ou historique en lien avec le monde noir, avait les romans suivants en lice : "En compagnie des hommes", Editions Don Quichotte (Véronique Tadjo-Côte d’Ivoire), 'La maison au bout des voyages', Editions Actes Sud (Yvonne Adhiambo Owuor-Kenya), "Sans capote ni Kalachnikov", Editions Mémoire d’encrier (Blaise Ndala-RDC-Canada), "Silence du chœur", Edition Présence Africaine (Mohamed Mbougar Sarr-Sénégal).

Le jury de ce prix est composé des personnalités suivantes : le romancier et essayiste Théo Ananissoh, la romancière Ken Bugul, le romancier et essayiste Boubacar Boris Diop, l’essayiste et professeur de littératures africaines, africaines-américaines et caraïbes dans plusieurs universités également président du jury, Ambroise Kom, le romancier et essayiste Koulsy Lamko et le Dr Hortense Sime, passionnée de littérature.

Romancier et poète, Kei Miller est né en 1978 à Kingston, en Jamaïque, où il a grandi. Il vit à présent au Royaume-Uni. Depuis son premier roman "Pearline Portious", il poursuit une œuvre romanesque aussi éclatante qu’envoûtante sur notre manière de penser et dire le monde.
Le prix littéraire les « Afriques » est doté d’un chèque d’une valeur de cinq mille euros et d’une œuvre d’art du peintre sénégalo-suisse Momar Seck. La cérémonie solennelle de remise du prix 2018 au lauréat aura lieu ce samedi 16 juin à Genève, en Suisse.

 

 

Boris Kharl Ebaka

Notification: 

Non