Livre : « Le Mwene Dimi d’Aphani », un retour aux valeurs ancestrales

Lundi 24 Février 2020 - 17:29

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Ecrit par Roch Cyriaque Galebayi et publié en octobre 2019 aux éditions L’Harmattan, « Le Mwene Dimi d’Aphani » a été présenté et dédicacé le 20 février à Brazzaville. Une rencontre littéraire ayant permis de valoriser une plume congolaise ancrée dans les valeurs et richesses traditionnelles.

Après avoir publié deux essais, Roch Cyriaque Galebayi propose, cette fois-ci, un roman de cent-six pages mettant en lumière le Congo profond.

L’histoire de l’œuvre s’adresse particulièrement à tous ceux qui rêvent du bonheur loin de leur patrie. Au moment où de nombreux jeunes d'Afrique subsaharienne perdent leur vie en tentant la dangereuse traversée de la méditerranée à bord d'embarcations de fortune pour aller chercher un hypothétique eldorado en Europe, Otassa, personnage principal de l’ouvrage, fait le chemin inverse en choisissant de retourner sur la terre sacrée de ses ancêtres à Aphani.

Là-bas, il y découvre une civilisation millénaire, riche et prospère où se combinent harmonieusement tradition et modernité. Intronisé comme notable (Mwene), Otassa devient ainsi le nouveau Mwene Dimi d'Aphani. A travers ce titre, il poursuivra les profondes transformations socio-économiques initiées par ses ancêtres. Ceci, à la grande satisfaction des populations d'Aphani qui voient en lui un homme providentiel.

Pour Rosin Loemba, modérateur et critique de l’œuvre lors de cette cérémonie, ce roman est un appel à la valorisation du patrimoine, des valeurs et des habitudes traditionnelles des sociétés africaines. « C’est un ouvrage à recommander, surtout aux plus jeunes, à une époque où la culture congolaise, sinon africaine, souffre d’anémie », a-t-il dit.

S’étant persuadé, au fil des échanges que l’histoire d’Otassa n’est autre que celle de l’auteur, le public a notamment apprécié l’équilibre que celui-ci a institué entre sa vie professionnelle, moderne et sa fonction de notabilité.

Pour l’auteur, l’idée d'écrire l’ouvrage est venue d'un constat amer auprès de la jeunesse qui renie de plus en plus son identité culturelle et sociale. « J’ai beaucoup apprécié l’enthousiasme du public autour de cette œuvre lors des échanges. Merci beaucoup pour les éloges et je prends note des remarques qui m’ont été faites afin d’aiguiser davantage mes œuvres ainsi que ma plume », a signifié Roch Cyriaque Ngalebayi.

Notons que l’auteur, Roch Cyriaque Ngalebayi, est un ancien enfant de troupe. Il est, en outre, historien, anthropologue et juriste de formation.

Merveille Atipo

Légendes et crédits photo : 

A gauche, Cyriaque Ngalebayi, auteur du livre, accompagné de Rosin Loemba/Adiac

Notification: 

Non