Livre : Seid Mbodou publie « Le terrorisme transfrontalier au Lac Tchad - pour lutter efficacement contre Boko-Haram »

Jeudi 28 Mai 2020 - 16:15

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Paru aux éditions L’Harmattan Congo-Brazzaville, cet ouvrage de 216 pages préfacé par Djassal Rabe, porte sur la situation et la présence nuisible de Boko-Haram dans la région du Lac Tchad.

 « Le terrorisme transfrontalier au Lac Tchad, pour lutter efficacement contre Boko-Haram », est un essai qui permet de comprendre le terrorisme, sa nature, ses modes opératoires, ses objectifs et ses enjeux sur le plan social, économique, sécuritaire et politique.

Cet ouvrage est subdivisé en deux parties, « Le terrorisme au Lac Tchad » et « Les défis à relever face au terrorisme ». L’auteur montre que la région du Lac demeure à présent la seule circonscription administrative du Tchad est soumise à un état d’urgence à cause de l’insécurité engendrée par la secte Boko Haram. Cette région peine à créer des conditions idoines pour une sortie de crise. Etant entendu que la paix est la condition sine qua none pour tout développement surtout dans le contexte de la montée de l’extrémisme dans la région du Lac.

Face aux actions de Boko-Haram, il est impératif de définir les défis à relever, les mesures à préconiser pour ramener la paix et réinstaurer une sécurité durable. L’engagement aussi de toutes les catégories sociales et institutionnelles dans la lutte antiterroriste est indispensable, notamment celui de la population, de l’autorité de l’État, des éducateurs, des politiques, des religieux, des chefs traditionnels, de la société civile et des ONG.

En effet, la proximité de la région du Lac Tchad avec les zones contrôlées par Boko Haram au Nigéria, l’absence quasi-totale de l’administration tchadienne dans les zones insulaires ont permis aux terroristes de circuler librement et de recruter les jeunes Boudoumas. Ces jeunes désœuvrés et aux abois à cause de la misère rampante deviennent la proie facile à l’adhésion à Boko Haram. Pourquoi, disent-ils, ménager un monde qui ne leur promet plus rien, qui non seulement ne fait plus rêver, mais les confine à la galère et à une mort certaine, alors qu’à chaque échéance électorale, la région du Lac s’est révélée être le vivrier électoral du président Idriss Deby Itno.

Le livre de Seid Mbodou sur Boko Haram est donc un témoignage des efforts fournis et entrepris par le président Idriss Deby Itno pour la lutte contre le terrorisme dans le bassin du Lac Tchad, ceci afin de ramener une paix et une stabilité durables au sein de la population du bassin du Lac Tchad. Car, la présence de Boko Haram dans cette région du Lac Tchad a été et demeure toujours une longue période d’instabilité et des troubles sociaux qui ont des conséquences désastreuses sur les plans économique, social et humanitaire. A cela s’ajoutent les atrocités infligées à la population civile, particulièrement aux femmes et aux jeunes. 

C’est pourquoi Seid Mbodou, dédie en premier lieu ce livre au président de la République du Tchad, Idriss Deby Itno, pour sa détermination et sa réaction salvatrice ayant conduit à stabiliser la situation au Lac Tchad et dans la sous-région, face au barbarisme de la secte Boko Haram. Pour lui, Idriss Deby Itno, est un homme d’honneur ! Pour ce faire, il a repris les propos tenus par ce dernier le 16 mars 2019 à N’Djamena devant ses pairs des pays membres de la Communauté économique et monétaire d’Afrique centrale (CEMAC) : « La restauration de la paix et de la sécurité sur l’ensemble de notre espace doit être, pour nous, un impératif de premier ordre. Nous saurons davantage mutualiser nos forces dans un fort élan de solidarité, en vue d’éradiquer les terroristes de Boko Haram qui nous causent tant des préjudices. »

Qui est Seid Mbodou ?

Né le 10 novembre 1963 à Bol/Lac Tchad, Seid Mbodou, est ambassadeur du Tchad au Congo-Brazzaville. Il est ancien directeur du protocole d’État, ancien directeur cérémonial à la présidence de la République. Diplomate de carrière, Seid Mbodou, est conseiller des Affaires étrangères. Pour des loyaux services rendus à la nation tchadienne, Seid Mbodou, a été élevé au rang de commandeur de l’Ordre national du Tchad. Ancien élève de l’école nationale d’administration et de la magistrature, il est diplômé des Affaires financières, titulaire d’une licence en sciences juridiques, option sciences politiques et relations internationales, et détenteur d’une licence en lettres modernes.

« Le terrorisme transfrontalier au Lac Tchad, pour lutter efficacement contre Boko-Haram » est vendu à 22 Euros soit 15 000 FCFA en version papier (livre) et 16,99 Euros soit 11 100 FCFA en version numérique.

Bruno Okokana

Légendes et crédits photo : 

Photo 1 : Seid Mbodou, l’auteur du livre « Le terrorisme transfrontalier au Lac Tchad » (crédit photo/ DR) Photo 2 : La couverture du livre (crédit photo/ DR)

Notification: 

Non