Médias : les professionnels invités au respect des lois et reglèments

Mardi 26 Mai 2020 - 15:30

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Le ministre de la Communication et des Médias, Thierry Lézyn Moungalla, a rappelé, le 25 mai, à l’occasion de la célébration des 60 ans de Radio-Congo, la nécessité pour les professionnels œuvrant dans le public comme dans le privé d’assurer leur mission d’information, d’éducation et de distraction du peuple en conformité avec les lois et règlements applicables dans le pays.

Profitant de cette occasion, le porte-parole du gouvernement a exhorté les personnels des médias audiovisuels publics à l’unité dans le travail afin, dit-il, de remplir amplement leur vocation consistant, entre autres, à délivrer une information fiable et responsable. Il a également invité chacun des acteurs du secteur de la communication et des médias à assumer ses responsabilités en conformité avec l’ordonnancement juridique établi en République du Congo par la Constitution et les textes subséquents, surtout en cette période délicate de lutte contre le coronavirus.

« Une maison divisée contre elle-même ne saurait survivre... Cette maison ne doit pas, ne peut pas devenir la maison des horreurs, la maison de la rumeur, la maison de la médisance. Le gouvernement et singulièrement le ministre de la Communication et des Médias veillera à ce que votre vocation première soit maintenue et sauvegardée », a mis en garde Thierry Moungalla, insistant sur le dialogue permanent et la sérénité qui devraient régner au Centre national de radio et de télévision (CNRTV) pour relever le défi à venir.

Rappeler les obligations du régulateur

Le ministre de la Communication et des Médias a, par ailleurs, rappelé l’obligation constitutionnelle du régulateur des médias. Selon lui, le Conseil supérieur de la liberté de communication a l’obligation constitutionnelle d’exercer son office « avec impartialité, tempérance et objectivité », afin de jouer, pleinement son rôle au-dessus de la mêlée. Quant au gouvernement, seul organe habilité pour ce faire, Thierry Moungalla a précisé qu’il a le devoir d’administrer le secteur avec justesse. Il a également pour mission de gérer les médias publics, en permettant que « la voix du Congo s’y exprime dans la diversité, la responsabilité et la rigueur. »

Parfait Wilfried Douniama

Notification: 

Non