Médias : Olpa salue la reprise des émissions de RTVS1

Samedi 3 Août 2019 - 15:30

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

L'organisation de promotion et de défense de la liberté de la presse exhorte les autorités congolaises à respecter les dispositions qui garantissent la liberté de la presse et de favoriser son exercice sur toute l’étendue du pays.

L’Observatoire de la liberté de la presse en Afrique (Olpa), une organisations de la promotion et la défense de la liberté les plus actives en RDC, a pris acte de la reprise des émissions de la première radio-télévision par satellite (RTVS1) émettant à Kinshasa. Tout en saluant cette mesure, Olpa exhorte les autorités congolaises à respecter les dispositions qui garantissent la liberté de la presse et de favoriser son exercice sur toute l’étendue du pays.

Il est rappelé que RTVS1, propriété d’Adolphe Muzito, ancien Premier ministre et membre de la coalition Lamuka, a repris ses émissions, le 1er août 2019 à 15 heures, après trente-deux jours d’interruption. Ce média été réduit au silence, le 29 juin 2019, sans notification officielle. La coupure brusque de son signal serait, selon Olpa, consécutive aux appels à manifester lancés par des opposants politiques sur RTVS1.

La chaîne diffusait, ce jour-là, une émission au cours de laquelle des invités appelaient à participer à une manifestation interdite par les autorités. Selon plusieurs sources concordantes, le signal de ce média a donc été coupé à cause des propos « incitant à la haine » tenus par les invités de cette émission spéciale. La RTVS1 de son côté a toujours continué à nier ces faits.

À côté des journalistes et employés de ce média, plusieurs autres organisations de promotion et de la défense de la liberté de la presse dont Olpa avaient dénoncé cette décision qui n’a pas suivi la procédure. L’autorité de régulation des médias, le Csac, qui avait dit ignorer cette décision, avait demandé au gouvernement de lui transmettre ce dossier pour sa gestion selon la procédure. Mais cet appel n’a eu aucun écho. Aucun service de l’État n’a voulu assumer les responsabilités de cette coupure du signal de la RTVS1. Le flou ainsi créé ne permettait pas à toutes ces organisations et institutions de bien cibler à qui faire la pression pour la réouverture de ce média.

Lucien Dianzenza

Légendes et crédits photo : 

Le plateau du journal de la RTVS1

Notification: 

Non