Migrations : Bernard Makuza appelle les réfugiés rwandais à rentrer au pays

Samedi 9 Février 2019 - 16:00

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

En séjour de travail au Congo, du 6 au 8 février, à l’invitation du président du Sénat congolais, Pierre Ngolo, le président du Sénat du Rwanda a demandé à ses compatriotes vivant au Congo à rentrer au pays ou à régulariser leur situation.

Dans son toast prononcé à l'occasion du dîner offert en l’honneur de sa délégation, Bernard Makuza a déclaré: « Concernant la situation de mes compatriotes qui sont ici ou ailleurs, on ne le dira jamais assez, qu’ils sachent qu’ils sont les bienvenus dans leur mère patrie, qu’ils sachent qu’ils ont un pays qui est prêt à les recevoir à bras ouverts ou à régulariser leur séjour dans leur pays d’accueil ».

De même, lors de sa rencontre avec la communauté rwandaise, le 7 février, il a réitéré cet appel dans son message sur les mutations opérées ces vingt-cinq dernières années en République du Rwanda. Arrivés au Congo en 1996 au lendemain du génocide rwandais de 1994, les réfugiés rwandais dont le nombre était estimé à quelque douze mille ont perdu leur statut depuis le 31 décembre 2017.

Et, depuis le 1er janvier 2018, date de l’entrée en vigueur de la clause de cessation du statut de réfugié, ils ne bénéficient plus d’une protection internationale. Cependant, en novembre dernier, trois associations de cette communauté ont émis des recommandations à l’endroit du gouvernement congolais, du Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés et des tribunaux internationaux. Parmi ces recommandations, l’application des conventions internationales relatives aux réfugiés et la reconnaissance de tous les réfugiés rwandais sans distinction.

La visite du président du Sénat rwandais au Congo s’est inscrite, comme il l’a souligné, dans le cadre des liens d’amitié et de coopération entre les deux Sénats. « Notre visite au Sénat du Congo procède de l’excellence des relations d’amitié, de fraternité et de coopération qui existent entre nos peuples respectifs, nos deux pays et s’étendent au niveau régional, continental et international », a-t-il signifié. Cette visite a été sanctionnée par la signature d’un protocole d’accord de partenariat entre les deux institutions et les présidents des deux chambres ont manifesté leurs engagements mutuels à renforcer la diplomatie parlementaire.

Bernard Makuza a, en outre, félicité le parlement du Congo pour avoir permis au pays d’être parmi les premiers à ratifier l’accord portant création de la zone de libre- échange continentale africaine, signé lors du sommet extraordinaire de l’Union africaine tenu à Kigali, en mars 2018. « L’entrée en vigueur de la zone de libre-échange continentale marquera, sans doute, une nouvelle étape dans notre marche vers plus d’intégration et de commerce intra africain avec des avantages certains, des bénéfices à nos économies et, partant, à nos peuples », a-t-il estimé, avant d’exprimer ses vifs remerciements et sa profonde gratitude au président du Sénat du Congo pour l’accueil et l’hospitalité dont sa délégation a été l’objet durant ce séjour.

 

 

Jean Jacques Koubemba

Légendes et crédits photo : 

Bernard Makuza ( à gauche) lors du dîner offert en l'honneur de la délégation rwandaise

Notification: 

Non