Mobile Money : attention arnaque !

Jeudi 30 Juillet 2020 - 19:32

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Il n’aurait pas été vigilant que l’argent logé dans son compte mobile money se serait retrouvé dans celui d’un filou aguerri.  Cédric a reçu à son réveil un message d’alerte où il lui était demandé de valider un retrait de 120.000 F CFA. Il le supprime aussitôt et retourne sous ses beaux draps. Une heure plus tard, il en reçoit un nouveau indiquant qu’il a reçu un dépôt de 95.000 FCFA, il l’efface une fois de plus. Ensuite un numéro l’appelle : « J’ai dû faire une erreur, je vous prie de me renvoyer l’argent que vous avez malencontreusement reçu s’il vous plait », supplie le correspondant à l’autre bout du fil. Ainsi débute l’arnaque.

L’élan pris, l’arnaqueur poursuit sa ruse. Il demande à sa cible, qui déclare ne pas avoir reçu d’argent de vérifier son solde. Mais ce dernier ne tombe pas toujours dans le panneau. « Je n'ai pas reçu d’argent » répond Cédric, avant de raccrocher. Cédric abandonne son téléphone, avant de le reprendre quelques heures plus tard.

Le hacker revient à la charge

Un nouveau message parvient à Cédric lui demandant d'entrer son mot de passe pour faire un retrait de 95 000 FCFA. « J'efface encore une nouvelle fois le message, il me rappelle à nouveau et me dit qu'il a vidé mon compte, je n’ai plus que zero  franc CFA ». Le sang froid de Cédric met à nouveau le fraudeur au pied du mur : « Je n’ai pas consulté mon solde pour vérifier car il souhaitait que je tape mon mot de passe. Ne serait-ce que pour consulter mon solde. En ce moment, il aurait validé la transaction depuis son téléphone et aurait vidé mon compte. Donc, je n'ai rien consulté du tout.»

Le jeu du chat et de la souris semble interminable. Le fraudeur appelle une énième fois. Cédric passe aux menaces : « Je lui ai dit que, s'il réessaie de me joindre, il va le regretter. Du coup, il a arrêté. Il doit être sûrement en train de tester sur d'autres numéros ». Le cas de Cédric n’est pas isolé. Parfait, une victime aguerrie témoigne : « Il m’a fait savoir que MTN, Airtel et la plateforme Lisungui ont conclu un partenariat, afin d’aider financièrement des personnes en difficulté, avant de me demander de vérifier mon solde.»

Pour m’amadouer, l’arnaqueur explique que « l’argent que j’allais recevoir variait selon le montant que j’avais dans mon compte. Si j’ai par exemple 2500 CFA, je recevrais 5000 CFA. Si j’ai 5000, alors je recevrais 10000 FCFA ainsi de suite ».  Et Parfait de poursuivre : « Quand j’ai répondu que je connaissais déjà leurs ruses et que je ne me ferais pas avoir une deuxième fois, il a raccroché.»

Plusieurs stratagèmes sont utilisés par ces hackers pour parvenir à leurs fins. Ce sont des personnes qui se font passer pour des opérateurs, prétextant quelquefois des opérations de maintenance ou des promotions. L’ingénierie sociale est un des points forts de ce genre d’arnaque. Avec ce procédé, le client ne se fait pas pirater comme tel, il occasionne lui-même l’accès à ses données personnelles par inattention.

Bon nombre de personnes, dans la précipitation, valident la transaction et  tombent ainsi dans le piège. C'était le cas pour Marlène qui, prise pour complice, s’est retrouvée en garde à vue dans un poste de police. Après avoir vider son compte, les hackers lui avaient demandé de se rendre dans un point mobile money, afin de retirer son jackpot, qui s’élevait à 500.000 FCFA. Surpris par son récit, l’agent auprès de qui elle s’était rendue a préféré alerter la police.

Que font les opérateurs de téléphonie pour y remédier ?

Des messages de sensibilisation initiés par les opérateurs sont envoyés aux abonnés. MTN et Airtel recommandent sur leurs diverses plateformes de ne pas partager le code PIN du mobile money et de signaler les numéros des fraudeurs au service client. Ils rappellent aussi que les opérateurs ne joindront jamais leurs clients par un numéro masqué ou un numéro ordinaire. Ils conseillent de toujours s’assurer de l’identité du destinataire pendant la transaction. Depuis peu, les noms des destinataires s'affichent avant la confirmation de l'opération.

Sous d’autre cieux, un numéro vert a été établie pour le signalement de ces fraudes, puisqu'il  s’agit de maintenir le climat de confiance entre les clients et ce service (mobile money), qui est manifestement entré dans les habitudes  des usagers.

En attendant des mesures plus strictes à l’encontre de ces malfaiteurs, les clients se font toujours dépouiller. En raison de l’identification à l’achat de la sim, plusieurs personnes se posent la question de savoir pourquoi ces fraudeurs ne sont pas derrière les barreaux.

 

 

Durly Emilia Gankama

Légendes et crédits photo : 

Photo1: Un abonné répondant à l’appel Photo2: Message d'alerte de l'opérateur Airtel contre les fraudeurs

Notification: 

Non