Mode : les sœurs Foungui à la conquête du marché congolais

Jeudi 19 Septembre 2019 - 20:38

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Créatrices de la marque « Otouh collection » en 2014, Alnise et Grâce Foungui sont deux mordues de la mode qui émergent de plus en plus dans ce milieu. Fortes de leurs succès, elles ont ouvert, en décembre dernier, un magasin « Otouh Store ». Mais, face à une demande qui ne cesse d’accroître, elles projettent désormais d’ouvrir définitivement un atelier.

Le projet d’ouvrir définitivement un atelier de couture moderne résulte du concept « atelier éphémère ». Ce dernier consistait à ouvrir l’atelier le temps de faire du sur-mesure à la demande de la clientèle. Cela a fortement plu au public et attiré de plus en plus des adeptes.

« Il est vrai que la consommation locale ne se fait pas comme on le souhaiterait, mais les mentalités changent et il y a de plus en plus de Congolais qui consomment local. Alors, le seul moyen de les accrocher est de proposer des offres et des produits de qualité; et surtout d’être très créatif en sublimant nos produits », en pense Grâce Foungui, cofondatrice de la marque Otouh.

Otouh, le deuxième nom de Grâce, signifie en langue mbochis le caractère d’une personne qui n’abandonne pas tant qu’elle n’a pas atteint son but. Force est de constater que cela a un impact sur l’aventure des deux sœurs.

En effet, fortement inspirées par les entrepreneurs sénégalais après leurs études au pays de la Téranga, Alnise et Grâce, respectivement diplômées en ressources humaines et droits des affaires, rentrent au pays avec l’idée d’entreprendre dans un secteur qui les passionne toutes les deux. Sans aucun doute, c’était bel et bien la création d’une marque.

Utilisant principalement du pagne en mélange avec d’autres tissus africains et occidentaux, Otouh Collection est une marque de vêtements et accessoires qui vogue entre le classique et le décontracté chic. La particularité de leur création repose sur des modèles vintages des années 1950 ou 1960 avec des touches personnelles plus modernes et glamour qui répondent à la variété de la demande.

Malgré leur position d’autodidactes, Alnise et Grâce dessinent essentiellement la plupart de leurs modèles qu’elles soumettent par la suite aux couturiers de la place avec lesquels, elles collaborent. Un modèle de travail qui fait gagner tous les acteurs de la chaîne et qui promeut l’entrepreneuriat.

En février dernier, les sœurs Foungui ont sorti une nouvelle collection de robes dénommée « Kazaka 40 ». Comme son nom l’indique, « Kazaka », qui signifie veste en lingala, rassemble des robes smoking, avec des manches ballons ou évasées accessoirisées de ceintures à la taille, inspirées des silhouettes masculines et féminines des années 1940.

« En mai dernier, à Paris, Otouh collection a pris part à une exposition-vente dénommée l’Afrocult. Nous espérons, ainsi, conquérir le monde en participant à des événements internationaux afin de valoriser le savoir-faire local », a déclaré Alnise Foungui.

Notons qu’avec d’autres acteurs de la mode, Alnise et Grâce ont mis en place, « le coin des créateurs », une plate-forme qui rassemble quelques créateurs congolais.

Jessica Atipo

Légendes et crédits photo : 

Les sœurs Foungui

Notification: 

Non