Musique : Cegra Karl s’associe à Fabregas pour donner « Ma Panacée »

Jeudi 8 Août 2019 - 22:08

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

« Ma Panacée », c’est le titre du nouveau single que l’artiste Cegra Karl, en collaboration avec son collègue Fabregas, vient de mettre sur le marché de disque.

Ce single qui n’a pas encore totalisé deux semaines sur les plates-formes de téléchargements cartonne déjà et se place confortablement sur les playlists actuelles. Cette ascension de l’opus est sans nul doute le fruit des talents dont regorgent le duo qui l’a interprété : Etouffi Devie Grâce Karl, dit  Cegra Karl le Traumatiseur de la République du Congo et Fabrice Mbuyulu, alias Fabregas, le métis noir de la République démocratique du Congo.

 « Ma panacée » est une chanson éducative qui véhicule un message d’amour au sein de la société. « Dans cette chanson, nous relatons l’histoire d’un homme qui non seulement reconnaît la valeur de sa femme mais aussi exprime ses sentiments, en lui révélant son amour sincère à travers des mots les plus doux du monde », nous a confié Cegra Karl lors d’une interview exclusive. « C’est en réalité un message à toutes les personnes qui vivent l’amour avec un grand A. je me base sur l’amour dans tous ses aspects, car l’amour c’est la source de l’humanité », a –t-il ajouté.

Comme dans ses habitudes, cette figure montante de la rumba congolaise a apporté une touche de la musique urbaine dans cette chanson. Grace à la fusion de la  voix de Cegra à celle de Fabregas, « Ma Panacée » procure « de la gaieté, de la bonne humeur et de l’extase durant ses trois minutes quarante seconde », a precisé avec sourire Cegra Karl.

Selon son compositeur Cegra Karl, ce son fera partie de son prochain album « Décollage » qui verra le jour avant la fin de cette année. Outre « Ma Panacée », l’album « Décollage », le deuxième de son jeune  parcours de muicien, sera composée de plusieurs titres qui édifieront une fois de plus les mélomanes, comme c’était le cas avec  « Pas sans Toi ».

Le jeune artiste pense que  le choix de son frère Fabregas de la RDC n’est pas un hasard puisqu’il estime que la musique congolaise a besoin de la complémentarité afin de faire face à ce qu’il appel par la colonisation musicale. « Fabregas est un grand artiste qui fait la fierté la de la Rumba  et je pense qu’il était bien placé pour réaliser ce featuring. Nous devrons lutter contre l’invasion de la musique extérieure. La Rumba est notre patrimoine et nous devrons impérativement la sauvegarder. Pour ce faire, nous devrons être capables de satisfaire nos mélomanes et ces derniers doivent consommer notre musique, bref chacun doit faire sa part des choses ». L’ancien sociétaire des orchestres Extra Musica International de Quentin Moyascko, de Génération Universale et du groupe de  Doudou Copa affirme que cette collaboration est une  manière de créer un pont culturel entre Brazzaville et Kinshasa, les deux capitales les plus proches du monde.

Rude Ngoma

Légendes et crédits photo : 

Pochette de l"album Cegra Karl

Notification: 

Non