Musique traditionnelle : Matinu ma Mpimpa en spectacle le 16 juillet

Jeudi 11 Juillet 2019 - 22:44

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Le groupe va se produire à l’Institut français du Congo, à Brazzaville, sur initiative propre. A travers cette production, Edgar Pierre Martial Koko mettra en relief la nature intrinsèque de la culture congolaise dite profonde, fondée sur l’utilisation des instruments traditionnels.

« Le spectacle que nous allons présenter s’intitule "Ludimi lua muba", c’est-à-dire la langue du renard noir qui est toujours prisée par les chefs dont un membre du village a voulu prendre la paternité. Et leur combat mystique a mené au décès du chef du village », a indiqué Edgar Pierre Martial Koko.

Et d’ajouter: « L’esprit de ce dernier va terroriser tout le village. On va alors faire venir un grand initié appelé Mbouango pour faire le rituel de la danse nocturne. C’est ça que nous appelons "Matinu ma Mpimpa" pour emmener la paix, la stabilité, l’ambiance et la réunification du village».  

A ce spectacle, le groupe va aussi communiquer avec le public à travers un rituel ancestral utilisé souvent dans le département du Pool, appelé "Moloko".

Le groupe Matinu ma Mpimpa met en relief l’âme des rites et des rythmes des ancêtres du département du Pool. Les Ngonguis et les Mukwitis résonnent au plus profond des âmes  et du corps. Il est composé de plusieurs artistes et est à la recherche permanente des nouveaux sons et expressions inspirés des différentes traditions congolaises. Ainsi, le spectacle du groupe représente une réelle diversité des sons et de couleurs provenant des différents départements du Congo. Son travail est une fusion originale des rythmes traditionnels d’une part et un mélange de rituels d’autre part, le tout influencé par l’environnement contemporain.

Edgar Pierre Martial Koko n’est pas arrivé dans la musique comme un cheveu dans la soupe. Depuis l’âge de 9 ans, il ne fait que cela, touchant à la plupart de genres musicaux dont le jazz, le bluzz, le hip-hop et la danse contemporaine, etc. Ce qui fait de lui un multi-instrumentiste. Il est en même temps créateur de spectacle, directeur artistique, arrangeur et chorégraphe.

Il a joué avec des grands artistes et a levé, avec Ben Koulou, les rideaux pour Youssou Ndour. Il a également joué pour Nzongo Soul et les artistes qui venaient de l’étranger dans le cadre du jazz et du bluzz. Son atout est de savoir harmoniser la musique pour avoir appris à jouer au piano et à la guitare.

« C’est cette harmonie-là que nous faisons avec les instruments que les Occidentaux ont mis à notre disposition  et que j’ai amenée à travers les instruments traditionnels que nous avons », a-t-il expliqué, en insistant qu’il tient à harmoniser les Ngonguis, les Nsakalas et les Ngoma. Aussi précise-t-il, à base du Ngongui on peut jouer du bluzz, du jazz et de la rumba. Toujours avec le même instrument, à en croire l’artiste, on peut faire la base, l’accompagnement et le son. C’est à cela que Matinu ma Mpimpa invite le public avec beaucoup d’autres surprises. Notons que Matinu ma Mpimpa a été créé en 2017. C’est un ballet. Son spectacle dénommé "Le rituel de danse nocturne" est une scène qui chasse les esprits malfaisants venant troubler la paix quotidienne dans les villages.

A Ferdinand Milou

Légendes et crédits photo : 

Un spectacle du groupe

Notification: 

Non