Nord-Kivu : les fonctionnaires de l’Etat interdits d’élire domicile à l'extérieur du pays

Mardi 10 Septembre 2019 - 18:30

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

La décision prise dans une note du 10 septembre de la direction provinciale de migration, signée par l’administrateur principal, Sixte Ngoy Mukalay, a été notifiée aux chefs des services étatiques et paraétatiques de la province. 

Les instructions de la direction provinciale de migration/Nord-Kivu sont claires. Les chefs des services étatiques et paraétatiques de la province sont informés qu’à partir du mois en cours, cette direction procédera au contrôle strict à l’entrée comme à la sortie.

Ces instructions imposent également aux cadres ou agents de l’Etat ou toute autre personne employée pour la cause de ce dernier l'obtention d'une autorisation de sortie ou feuille de route dûment signée par la hiérarchie, pour la traversée de la frontière pour des raisons tant sociales que de service. A défaut de la présentation de ce document aux services de la direction provinciale de migration, ces derniers ne bénéficieront pas de la facilité des formalités migratoires.

Des informations concordantes notent, en effet, que plusieurs fonctionnaires et agents de l’Etat congolais de la province du Nord-Kivu ont élu domicile de l’autre côté de la frontière congolaise, dans les villes frontalières du Rwanda. Ce qui les oblige à traverser la frontière chaque matin en vue de se rendre à leurs lieux de travail, dans leur pays, qu’est la République démocratique du Congo.

Cette décision de la « hiérarchie » transmise par la direction provinciale de migration/Nord-Kivu viserait donc à mettre fin à la situation. Il est, par ailleurs, indiqué que cette situation ne concerne pas seulement la province sus-indiquée. A part Kinshasa et les autres provinces enclavées issues du démembrement du Kasaï, du Bandundu et du Katanga, toutes les autres provinces du pays la vivent.

Lucien Dianzenza

Notification: 

Non