Nord-Kivu : l’Unicef au chevet des enfants orphelins à cause d’Ebola

Lundi 8 Avril 2019 - 13:15

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Mille quatre cents enfants ayant perdu un parent ou tous les deux à la suite de l'épidémie qui sévit dans la province font face à plusieurs difficultés et ont besoin d’une assistance d’urgence. C’est dans ce cadre  que l’agence onusienne et ses partenaires viennent de voler à leur secours, en ouvrant,  il y a deux semaines, une nouvelle crèche à Butembo, l'un des foyers actuels de la maladie.

Dans un communiqué de presse,  l’Unicef indique qu'une troisième crèche sera ouverte prochainement à Katwa, un autre foyer de l’épidémie.  Les survivants d'Ebola, immunisés contre la maladie, s'occupent des nourrissons et jeunes enfants dont les parents sont isolés dans un centre de traitement.

Le représentant de l’Unicef en République démocratique du Congo, le Dr Gianfranco Rotigliano, a déclaré que les enfants dont les parents sont décédés à cause de la maladie à virus Ebola ou encore séparés de ces  derniers internés dans les centres de traitement courent un risque élevé de développer aussi la maladie. « Ils ont besoin d'une assistance spéciale, notamment d'amour et d'attention, que les survivants d'Ebola peuvent leur apporter sans aucun risque de contamination».  

Pour une bonne prise en charge psychologique, des assistants psychosociaux apportent à ces enfants des soins et de l'attention et, si nécessaire, les placent dans leur famille élargie. Ils rencontrent également les membres de la communauté et discutent avec eux afin d'aider les enfants à ne pas être stigmatisés. Les orphelins  qui vont à l'école reçoivent de l'Unicef du matériel scolaire et une assistance pour le paiement de leurs frais de scolarité.

En collaboration  avec le gouvernement, l'agence onusienne  a réussi à former sept cent trente-quatre psychologues et assistants psychosociaux pour aider les familles et les enfants touchés. Ces assistants effectuent régulièrement des visites individualisées à domicile pour identifier les besoins psychosociaux et matériels.

Les familles dans le besoin reçoivent de la nourriture, des articles d'hygiène et du matériel de cuisine. En cas de décès d’un malade d’Ebola, l'aide est apportée à la famille éplorée pour organiser un enterrement digne et sécurisé. 

Jusqu'à présent, l'Unicef et ses partenaires ont  installé des unités de lavage des mains dans trois mille centres de santé et lieux publics ; mobilisé plus de vingt-cinq mille leaders influents pour éduquer leurs communautés et les sensibiliser à Ebola.  L’Unicef a également formé seize mille cent vingt-six enseignants aux mesures de prévention de la maladie. Cette agence a atteint 389 218  enfants dans les écoles avec des messages de prévention.

Blandine Lusimana

Notification: 

Non