Nouvelles technologies : Félix Tshisekedi lance la première édition du forum "E-DRC"

Mercredi 19 Février 2020 - 15:02

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

L’hôtel Pullman de Kinshasa a servi de cadre, le mercredi 19 février, au lancement de la première édition d’E-DRC.

Il s’agit d’une plate-forme qui se veut un espace d’échange entre investisseurs privés et institutionnels, d’une part, et entre les différentes parties prenantes de l’écosystème numérique d’autre part, en vue d’établir un partenariat public-privé fort tout en mobilisant autour de la vision du chef de l’Etat et du programme gouvernemental dans le secteur de Nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC). C’est le chef de l’Etat, Félix-Antoine Tshisekedi, qui a donné le go des travaux dudit forum articulé sur le thème « Investir dans le Numérique ». C’était en présence des ambassadeurs, des chefs des missions diplomatiques et des officiels représentant les diverses institutions du pays.

Dans son discours d’ouverture, le président de la République a mis un accent appuyé sur la nécessité pour la RDC de recourir aux moyens modernes de communication et de gestion de l’information offerts par les NTIC pour en faire un des vecteurs incontournables de son développement.  Bien qu’entrée dans l’histoire mondiale des télécommunications, notamment par le Rezatelsat (aujourd’hui Renatelsat) avec une cinquantaine de sites parsemés sur le territoire national ainsi que par le lancement de l’un des premiers réseaux de téléphonie mobile dans le monde, la RDC, a-t-il indiqué, a connu un retard par manque de politique d’investissement systématique dans les plates-formes ainsi acquises.

Le déploiement des infrastructures nécessaires au développement du secteur a fait cruellement défaut mettant ainsi le pays en déphasage par rapport aux avancées du numérique de la dernière décennie.  « En vue de pallier ce déficit, et tenant compte de nos contraintes financières en rapport avec les investissements conséquents que ces prérequis nous imposent, l’État Congolais se doit d’être innovateur dans son approche pour la mobilisation des ressources nécessaires y afférentes », a déclaré Félix Tshisekedi.  Tout en saluant l’initiative du ministre chargé des PTNTIC, il l’a invité à maintenir un cadre ouvert de discussion et de partenariat avec les investisseurs du secteur privé. Et de réitérer son engagement à s’impliquer personnellement dans la réussite des partenariats techniques et financiers, quitte à construire au terme des échanges un cadre normatif. Une belle opportunité donc pour réfléchir sur les actions de la mise en œuvre du plan numérique à l’horizon 2025 validé incessamment. La consolidation des infrastructures de base existantes en vue de leur expansion sur le territoire national, l’appui au processus de dématérialisation de l’administration publique, l’augmentation du taux d’intégration financière de nos populations et tous les autres sujets connexes devront également être au centre des réflexions.  

Intervenant en liminaire, le ministre des PTNTIC a, quant à lui, présenté la cartographie  des opportunités d’investissements qu’offre le secteur numérique en RDC. Il a plaidé pour que soient posés des fondements solides et fiables pour un développement optimal du numérique à travers une stratégie fondée sur les deux piliers essentiels que sont les infrastructures et la Poste. La réussite de la transition digitale sera à ce prix, s'est-il convaincu.

 

 

Alain Diasso

Notification: 

Non