Numérique : "Brazza fintech tour" a tenu ses promesses

Mercredi 2 Octobre 2019 - 18:00

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Sur le thème « Digitaliser l’inclusion financière », l’association Pratic que dirige Luc Missidimbazi et l’Africa fintech forum, porté par l’Ivoirien Alex Sea, ont organisé, le 1er octobre à Brazzaville, une conférence autour de l’impact du digital dans le paysage des prestations des services financiers.

La rencontre a bénéficié de l’appui de l’Agence de régulation des postes et des communications électroniques. Elle a réuni des experts congolais et africains du secteur du numérique, des banques, de la finance, des assurances et des start-up impliqués dans la fintech, cette nouvelle industrie financière qui déploie la technologie pour améliorer les activités financières.

L’initiative, a souligné Luc Missidimbazi, s’est inscrite dans le cadre de la stratégie de l’association Pratic de promouvoir et sensibiliser les communautés avec Africa fintech forum, dans le but de rassembler les professionnels de la finance et de la technologie pour un partage d’expériences.

« Grâce à la fintech, nous sommes en train de pouvoir transformer ce monde financier. C’est une transformation pas seulement vis-à-vis des clients mais également une mutation des organisations qui sont, d’ailleurs, en train d’évoluer », a-t-il soutenu.

Alors que les indicateurs de l’inclusion financière au Congo et en Afrique sont inférieurs à la moyenne mondiale, les plates-formes de banques mobiles suscitent déjà un grand espoir pour améliorer l’accès aux produits financiers.

La conférence a donc permis aux acteurs d’échanger sur les défis, les opportunités et les contraintes de l’essor de l’écosystème de la fintech au Congo, dans sa capacité à innover et optimiser le service financier. Si le mobile money bouscule déjà les codes des transactions financières, les experts prédisent l’explosion, d’ici à quelques années, de la banque mobile.

« En 2025, ce sont plus de six cents millions de smartphones qui seront en circulation en Afrique », a renchéri Alex Sea, responsable de l’Africa fintech forum.

Au-delà des exposés, la conférence de Brazzaville a eu le mérite de munir son programme d’un panel intitulé « Comment la technologie transforme les organisations bancaires et société d’assurance ? ».

Il a réuni quatre intervenants : Guy-Noël Bambi-Bone, directeur de la Banque digitale à LCB Bank; Madi Celvin, directeur commercial et marketing chez Net technologie; Dolce Chéralie Foundou, directrice de la Banque digitale à la BGFI Bank Congo; et Ali Touvnel Mboulissy, de Microsave consulting.

Ponctué d’interaction avec l’assistance, le panel a permis de mettre en lumière des initiatives digitales des banques congolaises et leurs procédures dans l’inclusion financière, à l’instar des applications BGFI mobile et LCB Pay. Le débat a révélé l’intérêt pour les organisations financières de coopérer avec les start-up qui ont, sans doute, une avance dans des modèles opérationnels et technologiques visant à traiter des problématiques existantes ou émergentes de l’industrie des services financiers.

Un accord entre l’association Pratic et Africa fintech forum

En marge de la conférence, un accord de partenariat a été signé entre l’association Pratic et Africa fintech forum, dans le cadre du prochain Osiane (Salon international des technologies de l’information et de l’innovation) que Brazzaville va abriter, pour la quatrième anné, en avril 2020.

« Brazza fintech tour » a également permis aux start-up de bénéficier d’une formation de Microsave consulting, qui conduit une étude régionale en zone d’Afrique francophone afin d’analyser et détecter des fintech inclusives. Réalisé par Ali Touvnel Mboulissy, la formation a concerné une trentaine de start-up sur le processus de Design thinking et la prise de conscience de l’état d’esprit d’un entrepreneur innovant.

Issue du programme Africa fintech tour, la conférence de Brazzaville est une étape d’un processus panafricain. Le projet parcourt quinze capitales de l’Afrique de l’ouest et du centre, du 7 juin au 24 octobre. Il rencontre des acteurs de l’industrie des télécoms, des finances, de la technologie et les communautés d’innovations sur le thème « Digitaliser l’inclusion financière ».

 

Gloria Lossele et Quentin Loubou

Légendes et crédits photo : 

1- La signature de l'accord entre l’association Pratic et Africa fintech forum 2- Le panel

Notification: 

Non