Orientation scolaire et universitaire : la troisième édition cible l’employabilité des jeunes

Mardi 15 Octobre 2019 - 19:04

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Organisé par la société Clavis atlas services, en partenariat avec le ministère de l’Enseignement technique et professionnel, de la formation qualifiante et de l’emploi avec l’appui d’Airtel Congo, l’événement prévu du 15 au 18 octobre, au sein de la mairie centrale de Brazzaville, vise à lever le voile sur une alternative prometteuse susceptible de réduire le chômage en milieu juvénile.

« La formation par alternance pour une meilleure employabilité des jeunes », tel est le thème retenu pour la troisième édition du salon de l’orientation scolaire, universitaire et professionnel. Comme lors des éditions précédentes, ce rendez-vous a rassemblé les pouvoirs publics, partenaires au développement, organisations privées, élèves, étudiants, travailleurs et chômeurs.  

Placée sous le haut patronage du Premier ministre, chef du gouvernement, Clément Mouamba, représenté par le ministre d'Etat, ministre du Commerce, des approvisionnements et de la consommation, Claude Alphonse Nsilou, la troisième édition du salon de l’orientation veut mettre en lumière une prospective qualitative qui consiste à chercher, trouver et prédire ce qui va arriver si l’on ne change pas de direction.

Dans son allocution d’ouverture, Claude Alphonse Nsilou a souligné qu’améliorer le parcours scolaire de la jeunesse est un pas significatif dans la préparation de son avenir. « La formation en alternance est l’une des solutions prometteuses car elle constitue un fondement d’insertion professionnelle pour les jeunes et une réalité d’embauche qualifiée pour les employeurs. La tâche n’est pas difficile, pourvu que nous travaillons tous ensemble : le public et le privé », a-t-il ajouté.

D’après Flavie Oyabi Lombo, directrice générale de Clavis Atlas services, des études et analyses démontrent que le Congo connaît un déficit en capital humain qualifié et compétant, plus particulièrement dans les métiers d’exécution et de maîtrise du secteur technique et professionnel. « Il est désormais plus qu’impératif d’établir un véritable équilibre dans les choix stratégiques en créant des formations axées sur les métiers porteurs. Et, l’implication de l’entreprise dans la formation en alternance est assurément la garantie en termes de qualité et gain de temps qu’impose l’urgence de nos besoins », a-t-elle déclaré.

A la question de savoir qu’est-ce donc l’alternance, Flavie Oyabi Lombo a répondu: « C’est l’intersection de deux lieux de formation ayant des logiques différentes et accordant des statuts différents : la théorie et la pratique. Elle est une ouverture vers le marché de l’emploi à tout le monde. C’est une véritable filière de qualification ».

A en croire ses propos, en apprentissage ou en professionnalisation, l’alternance supposerait permettre à l'étudiant de déboucher sur des certificats de qualification ou des diplômes reconnus par l'Etat et pour celui qui a de l’expérience, d’acquérir des théories sur la pratique de son métier.

Pour Serge D’oliveira, directeur du marketing et de la communication d’Airtel Congo, cette donnée est désormais à prendre impérativement en compte car la formation par alternance a déjà fait ses preuves dans de nombreux pays.

Dans le cadre organisationnel de cette troisième édition, trois moments intrinsèquement liés l'articuleront : un panel de haut niveau portant sur le thème principal de l’événement ; des conférences-débats et présentations des métiers ainsi que différents secteurs de poursuite d’études à l’étranger ; des échanges avec des experts sur les stands.

Notons que John Ntumba Panumpakole, ministre de la Formation professionnelle, des arts et métiers de la République démocratique du Congo, participe à ce salon. La seconde phase de cet événement se poursuivra du 21 au 23 octobre à Pointe-Noire, capitale économique du Congo.

Merveille Jessica Atipo

Légendes et crédits photo : 

1- La visite des stands 2- Une vue des élèves venus assister à l'événement

Notification: 

Non