PCT-Ouenzé : « Je n’ai pas été élu pour encourager le désordre », précise Daniel Illoye Gouya.

Lundi 21 Septembre 2020 - 16:13

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Le président du comité du Parti congolais du travail (PCT) Ouenzé, Daniel Illoye Gouya, qui a rencontré le 20 septembre, les présidents des vingt-six sections, les a invités à surpasser leurs égos afin de prendre un nouveau départ.

Après son élection et son intronisation à la tête du secrétariat permanent du comité PCT du cinquième arrondissement de Brazzaville, Ouenzé, Daniel Illoye Gouya veut imprimer un nouveau rythme de travail. En effet, s’adressant aux nouveaux présidents des sections, élus récemment à l’issue de la campagne de restructuration des organes de base du parti, le premier responsable du PCT-Ouenzé a réitéré la nécessité de mettre davantage en place une organisation conséquente et de recourir au savoir-faire. C’est ainsi qu’il les a exhortés à transcender leurs différences afin de se mettre résolument au travail pour obtenir des résultats éclatants.

Selon lui, les présidents des sections sont, au regard de leurs attributions, sans nul doute, les pièces maitresses de la stratégie du parti d’autant plus qu’ils sont les maillons essentiels de la chaîne de mobilisation des militants et sympathisants. « Votre disponibilité et votre rôle déterminant devraient, dès lors, être de mise afin qu’au sein de notre arrondissement, le secrétariat permanent soit à la hauteur des attentes du parti pour les rendez-vous à venir. Cependant, la disparité de nos relations intrinsèques qui constitue l’expression même de la démocratie au sein du parti ne devrait nullement constituer un frein à notre quête de résultats », a déclaré Daniel Illoye Gouya.

Sonnant la fin de la récréation, le président du secrétariat permanent du PCT-Ouenzé reste convaincu que les organes de direction des sections sont dotés des ressources humaines de qualité. « Vu les responsabilités qui nous incombent et l’urgence des batailles à venir, l’heure n’est ni aux querelles, ni à la flatterie. (…) Je n’ai pas été élu pour encourager le désordre, surtout pour procéder aux règlement de compte », a-t-il martelé, rappelant que les questions de clans et des indignés au parti devraient désormais être classées dans les annales de notre histoire.

Daniel Illoye Gouya a également invité les responsables des sections à conjuguer, sans relâche, des efforts en vue de réélire, dès le premier tour, le candidat du PCT à l’élection présidentielle de 2021, Denis Sassou N’Guesso. Se félicitant des contributions des uns et des autres à cette rencontre, il a souligné la nécessité de garder à l’esprit que 2021 c’est déjà demain. « Nous devons être toujours objectifs et garder à l’esprit que 2021 n’est plus loin. Chacun de nous devrait s’approprier ce combat. Aussi, nous devons sans nul doute savoir que les grandes batailles, les vraies, devraient être livrées pour des causes nobles. Nous voici dorénavant orientés vers nos objectifs. Pour les atteindre, votre contribution est nécessaire », a-t-il poursuivi, insistant sur l’obligation de faire preuve de discipline, d’unité autour du secrétaire général du PCT, Pierre Moussa.

Notons que cette première rencontre a été également l’occasion pour le président du comité PCT-Ouenzé de présenter les membres du secrétariat permanent ainsi que ceux de la commission locale de contrôle et d’évaluation. Les présidents des sections ont sous leur autorité 308 cellules dissimilées à travers les dix quartiers de Ouenzé, pour 9 638 membres, selon le dernier recensement.

Parfait Wilfried Douniama

Légendes et crédits photo : 

Daniel Illoye Gouya (au centre) présidant la cérémonie ; les participants/Adiac

Notification: 

Non