Préparatifs du Chan : le sélectionneur du Cameroun tire les leçons du stage de Brazzaville

Lundi 24 Février 2020 - 18:30

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Arrivé dans la capitale congolaise pour bâtir une équipe conquérante, Yves Clément Arroga est reparti avec une idée claire quant à la suite de la préparation pour la compétition que le Cameroun organise du 4 au 25 avril prochains.

Le Cameroun prépare sérieusement la 6e édition du Championnat d’Afrique des nations qui mettra aux prises les seize meilleures équipes du continent. Le pays hôte hérite d’un groupe A avec les adversaires et non pas les moindres, a reconnu son sélectionneur. Yves Clément Arroga Atsentso a assuré que  son équipe jouera chaque match comme une finale.

« Nous sommes là pour bâtir une équipe conquérante.  Le Zimbabwe a participé cinq fois au Chan. C’est une équipe régulière. Le Burkina Faso a éliminé  la Côte d’Ivoire. C’est une équipe à ne pas négliger.  Le Mali travaille très bien dans les catégories basses… il y a une traçabilité sur des joueurs jusqu’en sélection nationale A. Nous serons très sérieux par rapport à ces adversaires. Nous allons jouer chaque match comme une finale », a-t-il déclaré au terme de la rencontre contre le Congo. 

Les Lions Indomptables du Cameroun ont bouclé leur stage à Brazzaville le 20 février au stade de l’Unité à Kintélé par un nul d’un but partout face aux Diables rouges du Congo.  Le 16 février lors de leur premier match, ils avaient battu les Léopards de la République démocratique du Congo 1-0. Des matches de haute facture qui ont permis à chaque staff de jauger son effectif.

«  Le plus important, c’est de préparer cette équipe pour arriver  au Chan en pleine forme. Nous sommes en train de chercher les meilleurs. Les joueurs qui ont joué contre le Congo ne sont pas ceux qui ont joué contre la RDC. On a donné la chance à tous ces joueurs pour qu’ils puissent démontrer qu’ils sont capables de défendre les couleurs du Cameroun. En entrant au Cameroun, il y aura encore d’autres joueurs qu’il faut voir immédiatement pour que cette équipe puisse être conquérante », a-t-il souligné.

Yves Clément Arroga Atsentso a assuré  de ne pas avoir le moindre regret quant à l’organisation du stage du Cameroun à Brazzaville. Le Congo dont il a salué l’amitié leur a offert les conditions de travail qui ont permis à lui et à son équipe de se sentir comme à la maison. « Nous gardons un très bon souvenir du Congo. C’est un pays ami. Je me sentais comme chez moi à Douala. On a été bien accueilli, bien encadré et il n’y a pas de quoi se plaindre », a-t-il commenté.

 Sur le terrain, les Lions Indomptables ont eu droit à une véritable opposition de styles avec les adversaires qui participeront à la compétition avec les mêmes ambitions. « Le Congo est un bon adversaire qui a su planter son jeu. Toutes les équipes sont en train de se préparer. Pour nous, c’est un bon sparring partner. Cela nous permet de continuer davantage dans ce que nous recherchons comme la perfection de nos joueurs. La première équipe que nous avons affrontée, la RDC,  était plus tenace, plus coriace, raison pour  laquelle nous avons joué avec notre première équipe qui a su gagner. Nous repartons avec les idées claires quant à la suite de la formation », s’est félicité le coach du Cameroun.

Selon lui, il  y a encore beaucoup de travail à faire pour que le Cameroun qui a livré des matches au Congo retrouve la paire qu’il veut et le modèle de jeu qu’il souhairetait implanter au sein de cette sélection.  « Nous sommes en train de travailler dur pour que nous arrivons à temps le jour j », a précisé Yves Clément Arroga.

James Golden Eloué

Légendes et crédits photo : 

Yves Clément Arroga et Barthélemy Ngatsono faisant le point devant la presse/Adiac

Notification: 

Non