Présidentielle 2021 : le CNDH milite pour un scrutin apaisé

Jeudi 24 Septembre 2020 - 18:15

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Le président de la Commission nationale des droits de l’homme (CNDH), Valère Gabriel Etaka-Yemet, a exprimé l’engagement de son institution à œuvrer pour des élections apaisées, le 24 septembre à Brazzaville, à l’issue d’une séance de travail avec le président du Sénat, Pierre Ngolo.

La visite du président du CNDH auprès de son homologue du Sénat constitue la première étape d’une série de rencontres qu’il prévoit avec une poignée d’autorités publiques bien ciblées. Valère Gabriel Eteka-Yemet est allé donc solliciter l’appui de la chambre haute du Parlement, afin qu’ils bâtissent ensemble des stratégies communes garantissant des élections apaisées dans le pays pour des besoins de paix.

« Nous faisons la ronde des pouvoirs publics en vue d’obtenir d'eux un appui afin que la CNDH fasse le meilleur suivi des droits, en observant les élections qui vont commencer par la présidentielle de 2021. Car les périodes électorales sont des moments de turbulence dans nos pays africains. C’est ainsi que les institutions comme les nôtres doivent faire en sorte que ces périodes soient les plus apaisées », a affirmé le président de la CNDH.

Pour promouvoir la paix dans le pays à l’orée des élections, Valère Gabriel Eteka-Yemet a fait savoir que l’institution dont il a la charge va entamer, le moment venu, une campagne de sensibilisation des populations sur les valeurs de paix. L’objectif est de les mettre en confiance avant la présidentielle de 2021, de manière que la paix et la quiétude générale soient garanties tant en périodes pré-électorale qu'en période électorale et postélectorale.

La CNDH est un organisme technique et consultatif, chargé de la promotion et de la protection des droits de l'homme. Elle veille au respect des droits de l'homme et des mécanismes de garantie des libertés fondamentales. Dans l'accomplissement de sa mission, elle n'est soumise qu'à l'autorité de la Loi.

Firmin Oyé

Légendes et crédits photo : 

Pierre Ngolo (à droite) s'entretenant avec les responsables du CNDH/Photo Adiac

Notification: 

Non