Présidentielle au Mali: trois candidats recourent à la justice

Lundi 6 Août 2018 - 15:22

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Après la publication des résultats du premier tour de l’élection présidentielle, Soumaïla Cissé, Aliou Diallo et Cheikh Modibo Diarra ont déposé, le 4 août, leur recours devant la Cour constitutionnelle pour les contester.

 

D’après une source, Soumaïla Cissé qui a obtenu 17,8 % des voix exprimées au premier tour, ainsi que les candidats Aliou Diallo et Cheikh Modibo Diarra ont saisi la Cour constitutionnelle. La même source ajoute qu’une vingtaine de recours a été déposée par les candidats contestataires, selon le directeur de campagne de Soumaila Cissé, Tiébilié Dramé, évoquant un «bourrage des urnes » qui a faussé les résultats.

La Cour constitutionnelle aura jusqu’à mercredi pour examiner ces recours et annoncer les résultats définitifs du premier tour de la présidentielle. 

Les avocats du candidat qualifié pour le second tour, Soumaïla Cissé, ont également saisi la haute juridiction. « Une vingtaine de recours a été déposée », a poursuivi Tiébilié Dramé.

A cela s’ajoute « une requête en récusation de six juges sur neuf » car le directoire de campagne du candidat Cissé les soupçonne de ne pas être neutres. Parmi les juges visés par la requête, la présidente de la Cour constitutionnelle, Manassa Danioko.

Entre-temps, les candidats perdants observent une période de réflexion et de consultations pour choisir quel candidat soutenir au second tour.

« Nous n’avons pas finalement terminé avec les consultations pour le choix au second tour, il faut attendre ce dimanche »,  déclarait Harouna Sangaré, un des candidats n’ayant pas parvenu à franchir le premier tour. Cheikh Modibo Diarra, ex-Premier ministre, est également dans cette logique. Les 7% qu’il a obtenus lors du premier tour lui permettent de mener des tractations décisives dans cette phase de la présidentielle. Ses partisans ont déclaré aux médias qu’il est en phase de consultations.

Rappelons que le premier tour de la présidentielle malienne a eu lieu le 29 juillet dernier avec la participation de vingt-quatre candidats. Plus de cinq cents bureaux de votes ont été désertés par la population, faute de sécurité. Le président sortant, Ibrahim Boubaker Keita, a obtenu 41,42%. Le second tour aura lieu le 12 août, pendant que le pays est toujours dans un climat de tension et d’insécurité.

 

Yvette Reine Nzaba

Notification: 

Non