Province de l’Ituri : prochaine campagne de réparation des fistules obstétricales

Lundi 12 Août 2019 - 16:15

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Sauf changement de dernière minute, la campagne interviendra le 28 août. Selon un communiqué du ministère provincial chargé de la Santé publique, cette campagne appuyée par l’Organisation de Nations unies pour la population (UNFPA) se déroulera à l’hôpital général de référence de Bunia.

 Pour une bonne organisation, il est prévu que les femmes souffrant de cette pathologie se fassent enregistrer auprès de structures sanitaires de leurs zones de santé respectives jusqu’au 18 août. Avant la phase des interventions chirurgicales, ces femmes bénéficieront des consultations préopératoires au niveau de l’hôpital général de référence de Bunia. Cette campagne gratuite prend en compte les frais de transport, le séjour dans la ville de Bunia de femmes fistuleuses ainsi que les frais de l’opération.

Notons qu’au cours de la campagne, chaque femme ayant subi une intervention chirurgicale sera dotée d’un kit «de dignité» qui comprend notamment des médicaments, des désinfectants, des serviettes et autres accessoires  pour les soins intimes. L’UNFPA indique que plus de deux mille femmes souffrent de la fistule obstétricale en RDC. La fistule obstétricale, explique l’agence onusienne, est l’une des lésions les plus graves et les plus dangereuses susceptibles de survenir lors d’un accouchement. Il s’agit d’une perforation entre le vagin et la vessie ou le rectum, due à un arrêt prolongé du travail en l’absence de soins obstétricaux. Elle provoque une fuite d’urine et/ou de matières fécales par le vagin, et entraîne à plus long terme des problèmes médicaux chroniques. Les femmes qui en souffrent sont souvent condamnées à la dépression, à l’isolement social et à une aggravation de la pauvreté. En tant que leader de la campagne pour l'élimination de la fistule, L’UNFPA distribue des fournitures médicales, assure des formations et procure des fonds en faveur de la prévention et du traitement de la fistule, mais également de programmes de réinsertion sociale. Il renforce aussi les services de santé maternelle et les services obstétricaux d’urgence afin de prévenir l’apparition de cette lésion.

Blandine Lusimana

Notification: 

Non