Religion : Miguel Angel Olaverri Arroniz et Victor Abagna-Mossa nommés archevêques de Pointe-Noire et d’Owando

Lundi 1 Juin 2020 - 14:54

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

L’annonce a été faite ce samedi 30 mai par le Nonce apostolique, Mgr Francisco Escalante Molina, au siège de la Conférence épiscopale du Congo, en présence de plusieurs évêques.

La création par le Pape François de deux nouvelles Provinces ecclésiastiques dans l’église du Congo intervient suite à la création, en 2013, des diocèses de Gamboma et de Dolisie, qui a constitué une réforme importante pour l’église du Congo. Il s’agit d’un souhait exprimé au Saint-Père par les évêques du Congo, lors de la Visite ad Limina de la CEC en 2015.

Désormais la Province ecclésiastique de Pointe-Noire, avec le diocèse de Pointe-Noire, a comme Archidiocèse, les diocèses suffragants de Nkayi et Dolisie, avec à sa tête comme premier archevêque Mgr Miguel Angel Olaverri Arroniz ; la Province ecclésiastique d’Owando comme Archidiocèse, et comme suffragants les diocèses de Ouesso et d’Impfondo, avec à  sa tête comme premier archevêque Mgr Victor Abagna-Mossa.

« A un niveau plus pratique, nous pouvons ajouter que ces structures plus restreintes aideront les provinces ecclésiastiques à rassembler de divers services diocésains tels que les tribunaux ecclésiastiques interdiocésains, les Caritas, la pastorale de la famille, de justice et paix, la formation permanente des prêtres, des séminaires, des laïcs et des mouvements d’apostolat ainsi que la catéchèse », a souligné le Nonce apostolique dans son mot de circonstance.

Pour sa part, Mgr Abagna-Mossa, archevêque élu d’Owando, a dans son mot de remerciement au Pape François exprimé sa satisfaction et sa joie suite à la confiance formulée à son égard et pour l’aboutissement de ce projet.

« C’est une affaire de dynamisme et d’efficacité, l’intégration de l’église. Ce sont des regroupements des diocèses pour permettre à ces régions d’être efficaces. La réalité géographique interculturelle a influé dans ce sens, pour permettre une meilleure inculturation de l’église », a indiqué à l’issue de la cérémonie, Bienvenu Manamika, archevêque coadjuteur de Monseigneur, archevêque de Brazzaville, Anatole Milandou.

En définitive, l’Eglise locale du Congo compte désormais trois provinces ecclésiastiques : la province du Nord, dont Owando est le siège métropolitain ; la province de Brazzaville demeure le centre métropolitain associée aux diocèses de Kinkala et de Gamboma et la province ecclésiastique Sud-Ouest dont Pointe-Noire est le siège métropolitain avec comme diocèses Nkayi et Dolisie.

Guillaume Ondzé

Légendes et crédits photo : 

Photo de famille

Notification: 

Non