Riposte contre Ebola : pas de décès parmi les nouveaux cas

Mercredi 26 Février 2020 - 16:17

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Depuis un certain moment, on assiste à une réduction du nombre de décès dus à la maladie à virus Ebola qui sévit depuis le 1er aout 2018 dans les provinces du Nord-Kivu, Sud-Kivu et Ituri.

Le bulletin épidémiologique sur l’évolution quotidien de l’actuelle épidémie indique qu’il n’y a aucun nouveau décès parmi les cas confirmés. Même dans la communauté, aucun décès dû à Ebola n’a été rapporté. La même source souligne, en outre, qu’il n’y a aucun nouveau cas confirmé et aucune personne guérie n’est sortie  des centres de traitement Ebola. Les agents de santé sont parmi les personnes exposées à la contamination de la maladie à virus Ebola parce qu’ils sont en contact permanent avec les malades. Grace au renforcement des mesures de protection, il est à noter qu’aucun agent  de santé ne figure parmi les nouveaux cas confirmés à la date du mardi 25 février. Le cumul des cas confirmés et probables parmi les agents de santé est de cent soixante-sept, soit  5 % de l’ensemble de ces cas dont quarante et un décès.

L’organisation des activités de vaccination avec le deuxième se poursuit dans deux aires de santé de Karisimbi à Goma où  seize mille six cent trente-sept personnes ont été vaccinées, en date du 22 février, avec le 2nd vaccin  Ad26.ZEBOV/MVA-BN-Filo (Johnson&Johnson). Depuis le début de la vaccination le 8 août 2018 avec le premier  vaccin rVSV-ZEBOV deux cent quatre-vingt-dix-sept mille six cent quatre-vingt-dix-neuf  personnes ont été vaccinées. Dans les points d’entrée et de sortie, des équipes de riposte y sont postées pour prélever la température sur les voyageurs.

Depuis le début de l’épidémie jusqu’au 23 février 2020, le cumul des voyageurs à qui la température prélevée  aux points de contrôle sanitaire est de plus de cent cinquante-cinq millions. A la date du 25 février, un total de cent neuf points d'entrée (PoE) et de points de contrôle sanitaire (PoC) a été́ mis en place dans les provinces du Nord-Kivu et de l'Ituri afin de protéger les grandes villes du pays et éviter la propagation de l’épidémie dans les pays voisins.

Blandine Lusimana

Notification: 

Non