Salon de peinture du Congo: la deuxième édition ouverte au public

Samedi 14 Décembre 2019 - 13:30

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Le vernissage  a eu lieu le 12 décembre au musée Cercle africain,  à Pointe-Noire, en présence de Philippe Mboumba, conseiller socio-culturel du maire de la ville et de plusieurs autorités.

L'activité, un grand moment de révisitation de la peinture dans le pays, se tient sur le thème « Regards croisés sur la peinture au Congo". Unique en son genre, cet événement est initié par le musée Cercle africain qui rend cette année un hommage mérité à Michel Hengo, doyen des peintres de Pointe-Noire décédé en septembre dernier.  En guise de reconnaissance à son immense œuvre, les artistes peintres lui ont consacré une fresque géante qui porte la signature de chacun d’eux.

Cette exposition qui a lieu jusqu'au 19 janvier regroupe trente-quatre artistes peintres de Brazzaville et Pointe-Noire qui  ont exposé près de cent dix-huit toiles (quatre-vingt-onze dévoilées et vingt-sept en stockage). Ce sont des œuvres aussi diverses que variées  alliant plusieurs techniques (pinceau, collage, couteau) sur des thèmes et des genres très éclectiques (Réalisme, l’art  abstrait, surréalisme, portrait, etc.). Des tableaux qui ne laisseront pas indifférents les émotions, les intuitions, l’intellect des visiteurs, a dit Chardin Alphonse Kala, président du comité culturel du musée Cercle africain. Il a ajouté qu’en marge de cette exposition, une rencontre sera organisée sur ces lieux entre responsables du Bureau congolais des droits d’auteurs et les artistes peintres. Un échange qui permettra de lever le voile sur certains malentendus nés de la méconnaissance des droits par des artistes.

Selon Alphonse Chardin  Kala, la troisième édition du salon de peinture qui aura lieu dans un an s’ouvrira aux autres artistes africains et même d’ailleurs. C’est ainsi  que le musée Cercle africain sollicite l’apport de la mairie de Pointe-Noire, d’Eni Congo, des pouvoirs publics qui ont toujours soutenu le projet de l’accompagner dans cette vision tout en demandant aux mécènes, partenaires et autres sponsors de se joindre à eux afin de faire du salon de peinture du Congo un événement culturel continental.

En louant l’initiative du musée Cercle africain qui permet aux peintres de s’exprimer à travers leurs œuvres picturales, Ange Luttera Nzaou a exhorté le public, au nom du collectif des artistes peintres, à faire oeuvre utile en achetant les toiles. Ce qui constitue  à la fois un encouragement pour eux mais aussi et surtout par ce geste, le public valorise l’art pictural congolais. La mairie continuera  d'appuyer le salon, a assuré Philippe  Mboumba, conseiller du maire de Pointe-Noire, en ouvrant l’exposition. La visite guidée a mis fin à cette activité .  

Hervé Brice Mampouya

Légendes et crédits photo : 

Le conseiller socio culturel du maire de Pointe-Noire visitant l'exposition/ Adiac

Notification: 

Non