Sangha : le centre de développement social de Sembé ouvert aux jeunes

Mercredi 30 Septembre 2020 - 18:00

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

La ministre des Affaires sociales et de l’Action humanitaire, Antoinette Dinga-Dzondo, a lancé le 30 septembre les activités de la structure d’apprentissage des métiers visant à faciliter l’insertion socio-professionnelle des jeunes.

Composée de cinq compartiments, cette structure de formation est bâtie sur une superficie de 1183m2. Le bloc administratif comprend, entre autres, une salle polyvalente avec une capacité d’accueil de deux cents places. Le bâtiment dédié à la formation pratique peut, quant à lui, recevoir seize apprenants par spécialité.

« Ici, la formation concernera la couture, la coiffure mixte, la menuiserie, les métiers de l’informatique ou numérique et bien d’autres », a indiqué le directeur général des affaires sociales, Christian Mabiala. Dans un premier temps, a-t-il précisé, l’apprentissage portera sur deux filières : la coiffure et menuiserie. Les salles qui accueilleront les apprenants pour les séances théoriques et pratiques sont équipées.

L’érection de cette structure cofinancée par le gouvernement congolais et la Banque africaine de développement finira par assurer le bien-être du grand nombre, a estimé le maire de Sembé, René Tong. « Il n’y a pas que les jeunes de la communauté urbaine de Sembé qui vont en tirer profit mais aussi ceux des localités environnantes », a-t-il déclaré ajoutant qu’il s’agit là d’une initiative visant à renforcer la lutte contre le chômage.

A quelques kilomètres de là, dans la localité de Ntam près de la frontière avec le Cameroun, un autre centre de développement social est également érigé. Les équipements sont disponibles mais pas encore installés. Avant le lancement de celui de la communauté urbaine de Sembé, la ministre des Affaires sociales et de l’Action humanitaire s’y est rendue pour toucher du doigt la réalité et voir dans quelle mesure rendre ce centre opérationnel le plus tôt possible.

Un appel est donc lancé aux jeunes, hommes et femmes, vulnérables des localités de Sembé et de Ntam de s’inscrire pour suivre la formation qui est gratuite et facilitera leur insertion socio-professionnelle.

Rominique Makaya

Légendes et crédits photo : 

Le centre de développement social de Sembé

Notification: 

Non