Santé : l’hôpital général Adolphe-Cisé doté d’un pavillon covid-19

Samedi 20 Juin 2020 - 16:32

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Réhabilité par le consulat honoraire du Liban à Pointe-Noire,  ce pavillon a été inauguré, le 19 juin, par le maire Jean François Kando accompagné de  Mohamed Assi et Raoul Chocolat respectivement consul honoraire du Liban et directeur général de l’hôpital Adophe-Cisé.

Le pavillon est composé d’un bureau de médecin, d’un bureau de surveillant, une salle de garde pour les infirmiers, une salle de préparation des soins, douze salles d’hospitalisation. Dans son mot de circonstance, Raoul Chocolat a présenté la situation de la prise en charge des cas de covid-19 dans son hôpital. Il a signifié que sur un total de quatre-vingt cas reçus depuis le mois de février,  l’hôpital général Adolphe-Cisé n’a enregistré aucun cas d’enfant de moins de 15 ans. La tranche d’âge la plus touchée est celle de 36 à 56 ans et plus, soit vingt-cinq cas. Les hommes représentent soixante cas, soit 75%, et les femmes vingt cas notifiés, les âges varient entre 16 et 78 ans. « A  ce jour, l’hôpital général Adolphe-Cisé  a enregistré  vingt et un décès relatifs à la pathologie de covid-19. Ce pavillon servira à la  prise en charge des cas symptomatiques de covid-19. Il permettra d’augmenter la capacité d’accueil des malades de cet hôpital afin de rendre agréable le séjour d’hospitalisation de ces derniers. Ainsi,  nous n'allons plus refouler les malades par manque de place ou assurer les hospitalisations à domicile car cela augmenterait des sujets contacts tout ceci dans le cadre de la lutte contre la chaîne de contamination », a-t-il indiqué.

 Mohamed Assi, quant à lui, a rappelé que depuis l’apparition des premiers cas positifs du coronavirus en République du Congo, le président de la République, Denis Sassou N’Guesso, a instruit son  gouvernement  en  vue de renforcer  les mesures préventives pour  freiner la propagation de cette maladie et protéger la population. Pour appuyer les efforts du gouvernement,  le consulat honoraire du Liban à Pointe-Noire a lancé les travaux de réhabilitation de ce pavillon afin de traiter des cas avérés de covid-19 dans les conditions les plus optimales. « La réhabilitation de ce pavillon s’inscrit dans le cadre du soutien par la communauté libanaise de la politique sanitaire du président de la République du Congo qui a fait de  la santé l’un de ses domaines d’intervention privilégiée. Cette action permettra de contribuer à une réponse concrète à la problématique des conditions d’hospitalisation, de traitement des patients atteint de covid-19 et aussi de l’hygiène en milieu hospitalier », a-t-il déclaré.

Séverin Ibara

Légendes et crédits photo : 

Coupure du ruban symbolique par le maire Jean François Kando

Notification: 

Non