Santé : plus de cinq cents cas suspects d’Ebola

Vendredi 10 Janvier 2020 - 15:45

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Le bulletin quotidien du Comité national multisectoriel de la riposte à la maladie à virus Ebola, dans son édition du jeudi 9 janvier, révèle que cinq cent vingt cas suspects d’Ebola sont en cours d’investigation. Une fois que les résultats s’avèrent positifs, ils seront considérés comme des cas confirmés et soumis, par conséquent, au traitement.

Il n’y a aucun nouveau cas confirmé d’Ebola, a précisé la même source, aucun nouveau décès parmi les cas confirmés, aucun décès communautaire n’a été enregistré. En outre, aucune personne guérie n’est sortie du Centre de traitement Ebola. Parmi les nouveaux cas confirmés d’Ebola, il est à noter qu’il n’y a aucun agent de santé. Depuis le début de la dixième épidémie de la maladie à virus Ebola, le cumul des cas confirmés et probables parmi les agents de santé est de cent soixante-quatre cas soit 5 % de l’ensemble des cas confirmés et probables. Quarante et un décès ont été rapportés parmi les professionnels de santé.

S’agissant de la vaccination, quatre mille huit cent deux personnes ont été vaccinées, jusqu’au 2 janvier, avec le second vaccin Ad26.ZEBOV/MVA-BN-Filo (Johnson&Johnson) dans les deux aires de santé de Karisimbi à Goma. Depuis le début de la vaccination le 8 août 2018 avec le vaccin rVSV-ZEBOV, jusqu’au 6 janvier, deux cent soixante-deux mille six cent quatre-vingt-deux personnes ont été vaccinées. Approuvé le 22 octobre 2019 par le Comité d’Éthique de l’école de santé publique de l’université de Kinshasa et le 23 octobre 2019 par le comité d’Éthique national, le deuxième vaccin, dénommé Ad26.ZEBOV/MVA-BN-Filo, est produit par la firme Janssen Pharmaceuticals pour la société Johnson & Johnson. Ce nouveau vaccin vient en complément du premier, le rVSV-ZEBOV, vaccin utilisé jusque-là (depuis le 08 août 2018) dans cette épidémie fabriqué par le groupe pharmaceutique Merck, après approbation du comité d’Éthique le 20 mai 2018. Il a été récemment préqualifié pour homologation.

Blandine Lusimana

Légendes et crédits photo : 

Désinfection d'un domicile dans le cadre de la lutte contre Ebola

Notification: 

Non