Santé publique : lancement de la campagne de vaccination contre la poliomyélite

Mercredi 26 Juin 2019 - 19:10

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

L'opération qui se fera sur toute l’étendue du territoire national, du 26 au 30 juin, a pour cible les enfants de zéro à 5 ans ainsi que les femmes enceintes.

Au Congo, la neuvième édition de la semaine africaine de vaccination a pour point d’orgue la campagne de vaccination contre la poliomyélite. Elle est célébrée sur le thème " Protégés ensemble ; les vaccins ça marche". « L’initiative répond à l’impérieuse nécessité d’augmenter les taux de couverture en vue de renforcer l’immunité des enfants âgés de 0 à 59 mois et des femmes enceintes », a indiqué le ministre de la Recherche scientifique et de l’innovation technologique, Martin Parfait Aimé Coussoud-Mavoungou, en lançant la campagne de la vaccination à Brazzaville. Ainsi, il a appelé les parents à ouvrir grandement leurs portes pour accueillir les vaccinateurs qui passeront de maison en maison. « Le gouvernement veillera à ce qu’aucun enfant ne reste en marge de cette campagne de vaccination », a assuré le ministre.

Selon la représentante de l’Unicef, Micaela Marques de Sousa, le Congo a accompli des progrès considérables en matière de vaccination cette dernière décennie. « Aucun cas de poliomyélite sauvage n’a été enregistré dans le pays depuis 2011 », a fait savoir la diplomate onusienne. Autant dire que le Congo est déterminé à maintenir son statut de "pays libre de poliomyélite" pour contribuer à la certification du continent étant donné que dans l’agenda de la communauté internationale, l’éradication de cette pathologie d’ici à 2022 reste un objectif majeur. Micaela Marques de Sousa a donc réaffirmé l’engagement des agences du système des Nations unies et d’autres partenaires à appuyer le Congo.

Soutien logistique

Cette campagne de vaccination se fera jusque dans les contrées les plus reculées du pays. Les partenaires techniques et financiers ont donc matérialisé leur soutien en mettant à la disposition du Programme élargi de vaccination des équipements afin de faciliter la conservation des vaccins et la mobilité des acteurs impliqués. Le gouvernement a acquis huit réfrigérateurs à énergie solaire répondant aux normes pour le stockage des vaccins et autres intrants, deux véhicules et dix hors bord pour assurer la distribution des vaccins dans le cadre de la mise en œuvre de la vaccination avancée et mobile, un lot de matériel de néonatologie également, grâce au financement de l’Alliance Gavi à travers l’Organisation mondiale de la santé et l’Unicef.

En rappel, la précédente édition de la semaine africaine de vaccination a largement contribué à l’amélioration de la couverture vaccinale dont le taux national pour l’antigène de référence est passé de 69% en décembre 2017 à 76% en juillet 2018, soit un gain de sept points en un semestre, a indiqué le ministre Martin Parfait Aimé Coussoud-Mavoungou. « La vaccination est une intervention majeure de santé publique dont le bénéfice pour la survie et le développement de l’enfant n’est plus à démontrer », a-t-il conclu, au nom de son homologue de la Santé et de la population en mission.

 

 

Rominique Makaya

Légendes et crédits photo : 

Le ministre Coussoud-Mavoungou lançant la campagne de vaccination

Notification: 

Non