Santé publique : le laboratoire national capable de diagnostiquer le coronavirus

Jeudi 20 Février 2020 - 15:45

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

L’ambassade des Etats-Unis a mis à la disposition du laboratoire national  de santé publique du Congo, le 20 février à Brazzaville, des réactifs permettant de faire le diagnostic de l’épidémie.  

 

Le manque de réactifs pour diagnostiquer le coronavirus constituait un obstacle dans le plan de préparation de la riposte, a expliqué la ministre de la Santé, de la Population, de la Promotion de la femme et de l’Intégration de la femme au développement, Jacqueline Lydia Mikolo, après avoir reçu un kit symbolique de réactifs des mains du chargé d’affaires de l’ambassade des Etats-Unis, Davis Travis. « Le diagnostic précoce est un maillon central de lutte contre la maladie et un gage de réussite du traitement », a indiqué la ministre qui a salué le geste du donateur en précisant que le don permettra de renforcer les capacités de prévention.

Pour le chargé d’affaires de l’ambassade des Etats-Unis, ce don donne un sens au partenariat sanitaire entre son pays et le Congo. « Face à la menace mondiale que pose le coronavirus, nous sommes aux côtés du gouvernement et du peuple congolais afin de les aider à  préparer  la riposte », a déclaré le diplomate américain.  Selon lui, depuis dix ans, les Instituts nationaux de santé des Etats-Unis collaborent étroitement avec le Laboratoire national de santé publique du Congo. Davis Travis s’est, par ailleurs, dit rassuré que ces réactifs seront utilisés à bon escient par l’équipe dudit laboratoire qu’il a jugée compétente et professionnelle.

Dans le cadre des opérations de prévention engagées par le gouvernement, les contrôles sanitaires se font depuis plusieurs jours déjà au niveau des principales portes d’entrée du pays, notamment les  aéroports de Pointe-Noire et de Brazzaville,  le Beach, le  port autonome de la capitale économique. A ce jour, aucun cas de coronavirus n’est détecté sur le sol congolais.

Rominique Makaya

Légendes et crédits photo : 

La ministre en charge de la Santé recevant un kit des réactifs

Notification: 

Non