Santé publique: l’inspection départementale de Brazzaville mise en place

Mercredi 5 Juin 2019 - 13:15

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

La structure qui vient d’être installée pour la toute première fois aura pour missions, entre autres, de contrôler la gestion administrative, financière et technique des services et établissements de santé pour le bien-être de la population.

L’inspection départementale de la santé de Brazzaville sera dirigée par Hilaire Bassoumba. Le préfet Pierre Cébert Iboko-Onanga l’a installé dans ses fonctions le 4 juin. « Il est question de tout faire pour que la population ait accès de façon équitable aux services de santé de qualité », a indiqué l’autorité préfectorale, en précisant que Brazzaville compte dix districts sanitaires, quatre hôpitaux de base, trente-sept centres de santé intégrés et plus d’une centaine de formations sanitaires diverses. Une manière de souligner l’immensité de la tâche qui attend Hilaire Bassoumba.

L’inspecteur départemental de la santé a donc la responsabilité de veiller à l’application des lois et règlements relatifs à la santé de la population ; de contrôler l’ensemble des structures qui agissent dans le domaine, des officines pharmaceutiques, des laboratoires, des ONG qui œuvrent dans le secteur, les industries alimentaires… « Nous allons travailler en synergie avec l’équipe préfectorale pour relever les défis qui nous attendent en matière de santé publique », a déclaré Hilaire Bassoumba.

Présentant  ce dernier, l’inspecteur général de la Santé, le Pr Richard Bileckot, a fait savoir que Hilaire Bassoumba est médecin. Major de sa promotion, il a escaladé progressivement tous les échelons du système de santé. Un parcours qui lui a permis d’avoir une maîtrise d’une unité de médecine, de la chefferie d’un centre de santé, d’un district sanitaire, d’un programme de santé…

L’inspection départementale de la Santé de Brazzaville qui vient d’être mise en place est la deuxième du pays après celle de Pointe-Noire. Richard Bileckot a expliqué qu’à l’époque coloniale et post coloniale, un inspecteur des régions sanitaires avait été mis en place. Le terme, selon lui, a été utilisé pour la dernière fois par un décret du président Marien Ngouabi, en 1972. Le nouvel organigramme du ministère de la Santé et de la population a institué depuis 2018 les inspections départementales de la Santé dans le cadre d’une réforme juridique dudit ministère.

 

 

Rominique Makaya

Légendes et crédits photo : 

L'inspecteur départemental de la santé installé

Notification: 

Non