Sécurité : le gouvernement veut identifier tous les porteurs d’armes légères et de petit calibre

Lundi 10 Août 2020 - 15:04

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Les opérations d’identification et d’enregistrement visent à renforcer la traçabilité des armes « aux fins de réduire sensiblement les violences armées ».

 

Le ministère de l’Intérieur, de la Sécurité et des Affaires coutumières a indiqué le lancement prochain de l’opération d’identification et de l’enregistrement (marquage) des armes légères et de petit calibre. A en croire un communiqué du 6 août signé par le ministre Gilbert Kankonde, cette opération vise à renforcer la traçabilité de ces armes, « aux fins de réduire sensiblement les violences armées » sur le territoire congolais.

Ces opération, à en croire la source, qui seront menées par la Commission nationale de contrôle des armes légères et de petit calibre, sous la coordination de son secrétariat permanent, dureront trois mois.

Le ministre appelle toutes les personnes détentrices d’armes d’auto-défense ayant un  permis de port d’arme ou non, de se présenter à cette commission, basée au ministère de l’Intérieur, de la Sécurité et des Affaires coutumières, sur le boulevard Triomphal. Par ailleurs, ceux qui ne se seraient pas conformés à cette obligation dans le délai seront sanctionnés  conformément à la loi.

Lucien Dianzenza

Légendes et crédits photo : 

Des armes légères/DR

Notification: 

Non