SMIB : le Rwandais Félicien Muhitira remporte la seizième édition

Samedi 17 Août 2019 - 14:45

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Le traditionnel  Semi-marathon international de Brazzaville(Smib)  qui s’est couru le 14 août n’a pas dérogé à la règle. Comme dans la plupart des cas, les athlètes étrangers par l’entremise du Rwandais Félicien  Muhitira et la Kenyane Agnès Barsosio ont été les plus grands gagnants. Le Congolais Eric Semba, arrivé 6e au classement général, gagne le prix réservé aux athlètes nationaux.

La Fédération congolaise d’athlétisme avait envoyé quatre de ses athlètes en République du Rwanda pour rééditer l’exploit de Ouesso.

En 2015, ce Congolais, qui revenait du Kenya, était le premier à franchir la ligne d’arrivée. Cette fois-ci, c’est loupé. Eric Semba a été largement battu par la concurrence étrangère. Puisque le Rwandais Muhitira a parcouru les  21,100 Km en 1h 04.20 gagnant ainsi un chèque de deux millions cinq cent mille francs cfa. Le Kenyan  Mutail Kipkembo, qui l’a talonné, a fini sa course en 1h 05. 29 avec pour recompense un chèque de deux millions de francs Cfa. Le podium messieurs des internationaux a été complété par l’Ougandais Timothee Torroitch qui a réalisé un chrono d’1h08.35. Il gagne un chèque d'un million cinq cent mille francs. 

Eric Semba remporte son huitième titre national

Après ces trois, deux athlètes sont passés avant que  le premier Congolais ne  franchisse la ligne d’arrivée. Eric Semba a fait le parcours en 1h10.32 gagnant ainsi la cagnotte de  deux millions de Francs Cfa. « Je serai toujours parmi les meilleurs. Si les Congolais n’arrivent pas à se placer devant les étrangers, c’est à cause du temps de préparation qui est insuffisant. C’est possible de battre les étrangers. Notre séjour de préparation au Rwanda a payé même si je suis convalescent puisque j’étais atteint du paludisme », a commenté Eric Semba. Mael Okouéké qui revenait aussi du Rwanda, gagne un million cinq cent mille francs cfa, en terminant deuxième.  Il a réalisé un chrono d’1h12.07. Guelor Vendzé a pris la troisième place avec huit sécondes de retard qu’Okouéké. Il a été recompensé d’un chèque d’un million de francs Fca.

Chez les dames, les sœurs Barsosio ont fait la loi

La Kenyane Agnès Barsosio, habituée à cette compétition, a décroché le précieux prix en 1h12.22. Stella Barsosio arrive en deuxième position en 1h14.42. L’Ethiopienne  Trunen Mestawut occupe le troisième rang avec un chrono d’1h18.45. Elles ont reçu les mêmes recompenses que les hommes dans le podium international. Au niveau national, la domination a changé de camp.

Cleme Mambeké détrone Jodelle Ossou

Jodelle Ossou, sept fois vainqueur, a été surclassée par Cleme Mambeké. L’athlète qui gagne son troisième semi-marathon de son histoire a fait 1h.22.26. « Chaque année je fais  des efforts pour battre mon propre record malheureusement j’ai souffert des crampes aujourd’hui. Nous devrons encore travailler afin de toujours satisfaire M. le président de la République  et la SNPC qui ne cessent d’encourager les meilleurs athlètes à travers les prix », a-t-elle indiqué.

Jodelle Ossou Wakeyi prend la deuxième place en 1h23.00. Gerlucherie Matsoni se classe troisième avec un chrono d’1h24.26. Tous les vainqueurs ont été recompensés par le président de la République Denis Sassou N’Guesso. C’est d’ailleurs lui qui a donné le coup d’envoi de cette 16e édition, célébrée sous le signe de « L’énergie au service du sport pour l’unité des nations. »

Le président de la République, Denis Sassou N’Guesso, le président directeur général de la société des pétroles du Congo (SNPC), sponsor officiel du Smib, Maixent Raoul Ominga, et le président du comité de direction du Smib, Raymond Ibata, ont respectivement reçu des trophées des mains du président de l’ambition sport et loisir.

Cette seizième édition du Smib a réuni  six cent quatre- vingt quatre athlètes, dont plus d’une trentaine est venue  de l’extérieur. Dans son mot de circonstance, Raymond Ibata souhaite voir quelques personnalités prendre le départ du prochain Smib. Le ministre des Sports et de l’éducation physique a, de son côté, demandé aux sponsors d’appuyer les efforts du gouvernement dans le développement du sport national. « Je saisis cette instance solennelle pour lancer un appel aux sponsors que notre pays regorge aux fins d’accompagner l’éclosion des valeurs sportives qui existent bel et bien dans toutes les disciplines sportives de notre pays », a suggéré Hugues Ngouélondélé.

 

James Golden Eloué et Rude Ngoma (stagiaire)

Légendes et crédits photo : 

Le président de la République et les trois premiers du podium international/Adiac Eric Semba félicité par Denis Sassou N'Guesso/Adiac Les athlètes congolaises avec le chef de l'Etat/Adiac

Notification: 

Non