Société civile : l’Association désir d’unité suggère l’adoption d’une loi contre le tribalisme

Mardi 12 Novembre 2019 - 14:30

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Parmi les trois propositions faites par l’association  que préside le député Jean de Dieu Kourissa en prélude à la tenue du dialogue national, figure l’adoption d’une loi réprimant les pratiques tribalistes en milieu social. Elle l'a fait savoir lors de la rencontre avec Joseph Christian Dzinga Boubanga, directeur de cabinet du secrétaire permanent du Conseil national du dialogue (CND).

Le secrétariat permanent du CND a poursuivi ses consultations, le week-end dernier à Brazzaville, avec les acteurs de la société civile, dont l'Association désir d’unité (ADU). Une initiative saluée par  Jean de Dieu Kourissa, indiquant que son association « se donne pour objectif de faire intervenir des comportements nouveaux, des reflexes positifs, visant à consolider les efforts de paix et bâtir une société congolaise, dépouillée de toutes formes de frustration et autres travers qui ont jusqu'ici contrarrié son développement». 

Parlant du dialogue en préparation, le président de l'ADU a estimé que celui-ci ne doit pas déboucher « sur le partage des postes où chacun vient pour se servir», insistant sur le fait que « de telles visées ne vont pas conduire du  tout vers le bonheur du peuple congolais qui n’y comprendrait rien ».

C'est ainsi que pour sa contribution au dialogue, l'ADU a suggéré le  soutien par le gouvernement de toutes initiatives sur le vivre ensemble en paix en milieu communautaire, en rapport avec la résolution 72/130 des Nations unies adoptée le 8 décembre 2017;  l'insertion des rubriques éducatives pour la promotion du vivre ensemble dans l'un des départements ministriels donnés; enfin, l'adoption d'une loi pour combatrre le tribalisme sous toutes ses formes. 

Des suggestions dont la délégation a pris bonne note, promettant de les tansmettre à qui de droit.

Notons que le directeur de cabinet du secrétaire permanent du CND était accompagné de l’ancien ministre des Zones économiques spéciales, Alain Akouala Atipault, et du Pr Joseph Itoua.

Fortuné Ibara

Légendes et crédits photo : 

Les membres du bureau de l'ADU/Adiac

Notification: 

Non