Sopéco : un compromis enfin trouvé entre les grévistes et la direction générale

Samedi 20 Avril 2019 - 13:24

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Le syndicat des travailleurs de la Société des postes et de l’épargne du Congo (Sopéco) a décidé de lever le mot d’ordre de grève, suite à une promesse de paiement de deux mois de salaires.

Un mouvement de grève ( un sit-in accompagné de concert de casseroles) a paralysé les activités de la Sopéco pendant plus d’une semaine. Les grévistes réclamaient le versement de deux mois de salaires sur douze impayés.

Pour tenter d’apaiser le climat, le ministre de tutelle, Léon Juste Ibombo, a dû réunir les deux parties, le 19 avril, à Brazzaville, pour finalement arriver à  un accord.

« Les travailleurs et les représentants syndicaux s’engagent à lever la grève dès mercredi 24 avril, et à ne plus lancer un mouvement de grève ou quelque autre mouvement de nature à perturber le climat social au sein de l’entreprise, sans avoir épuisé les voies de recours prévues par les textes en vigueur, et sans avoir informé au préalable le ministre de tutelle pour trouver un compromis par le dialogue », ont-ils déclaré.

Les dirigeants sociaux de l'entreprise publique s’engagent, à leur tour, à payer, à partir du 24 avril, le salaire du mois de janvier dernier. Par contre, celui de février leur sera payé selon des modalités arrêtées de commun accord avec les partenaires sociaux, qui prévoient notamment 25% à chaque paie réalisée dans l’entreprise jusqu’à l'apurement total de la dette.

La Sopéco, entreprise publique à caractère indutriel et commercial, traverse une crise sociale et financière depuis quelques années, en raison de sa faible capacité à concurrencer les nouveaux acteurs numériques. Malgré ses quarante-quatre bureaux à travers le pays, l’entreprise ne fait plus des recettes pour ne fusse que faire face aux charges sociales.

Le ministre Léon Juste Ibombo a invité les travailleurs à l’apaisement et à la patience, assurant que des initiatives sont en cours pour essayer de remettre la Sopéco sur pied.

Fiacre Kombo

Légendes et crédits photo : 

Le ministre entretenant les deux parties

Notification: 

Non