Vie associative : la Fondation Mwimba-Texas fête ses 22 ans d’existence

Jeudi 13 Février 2020 - 18:56

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

La manifestation, prévue pour le mois de juin à Kinshasa, sera une occasion pour l’ONG des albinos de la RDC de lancer des messages de sensibilisation à l’albinisme et de distribuer des produits pour permettre aux albinos de se protéger contre les rayons solaires et d’éviter le cancer de la peau.

L’ONG des albinos de la RDC, la Fondation Mwimba-Texas (FMT) fête, cette année, ses 22 ans d’existence. Cette célébration offre une occasion à son président, le catcheur albinos Alphonse Mwimba Makiese Texas, de faire un tour d’horizon de la situation des albinos dans tout le pays.

Dans ce monitoring, le précurseur dans la lutte pour les droits des albinos et la défense de leurs intérêts a indiqué que la situation des personnes vivant avec albinisme en RDC s’est améliorée depuis une bonne dizaine d’années par le travail effectué par son association. A en croire le catcheur et champion d’Afrique Mwimba Texas, la société congolaise a effectivement changé son regard vis-à-vis des albinos. Pour s’en convaincre, le président de l’association éponyme brandit des mariages entre albinos et non-albinos enregistrés depuis un certain temps dans le pays comme preuve de ce changement de regard de la société congolaise vis-à-vis des albinos. Mais, pour Alphonse Mwimba Texas, beaucoup reste encore à faire.

Des actes pour l’avenir

Le catcheur albinos, qui salue la création, par le chef de l’Etat, d’un ministère spécifique chargé des personnes vivant avec handicap parmi lesquelles les albinos, note  que l’on doit, dans le pays, continuer à poser des actes en vue d’améliorer la situation des personnes vivant avec handicap en général et des albinos en particulier.

Mwimba Texas a profité également de cette occasion pour saluer l’œuvre de l’Eglise chrétienne évangélique au Congo (ECEC) conduite par le pasteur Cosmas Wilungula, qui fête également, cette année, ses sept ans d’existence. Le président de la FMT salue particulièrement cette œuvre parce que cette église organise en son sein plusieurs départements dont ceux des albinos et des autres catégories des personnes vivant avec handicap. « En tant qu’organisation sociale, l’ECEC permet à chaque catégorie des personnes vivant avec handicap de se retrouver et de partager sur ses réalités, tout en se conformant aux recommandations bibliques », a expliqué Alphonse Mwimba Texas, qui dit ne pas oublier les contributions de ce pasteur et de son église dans les actions de l’ONG des albinos.

Le président de la FMT a, dans cette logique, rappelé les apports des différentes personnalités et institutions qui permettent à l’ONG des albinos de remplir sa mission. Il a notamment cité parmi ces personnalités l’ancien Premier ministre Matata Ponyo Mapon, l’évêque de Kasongo, dans le Maniema, Mgr Placide Lubamba Ndjibu, le général Dr Tshomba Hondo, etc. Il se dit également reconnaissant envers la Fondation famille Gertler qui, à un moment, a notamment pris en charge la scolarité de vingt enfants albinos de la maternelle à l’université, la Fondation Mama Sofia, la société de télécommunication Orange-RDC, etc. qui ont accepté de l’accompagner dans l’accomplissement de sa mission.

Pour le président de la FMT, les 22 ans de cette association, qui seront célébrer au mois de juin prochain, serait encore une occasion pour lancer des messages de sensibilisation à l’albinisme et de distribuer des produits en vue de faciliter la protection de la peau aux albinos, étant donné qu’avec le réchauffement climatique, les albinos sont les premières victimes de ces rayons de soleil devenus plus virulents. La FMT, en croire son président, réunira à Kinshasa plusieurs invités et des albinos venus des autres provinces du pays où cette association à des représentants. « Ce que nous faisons, c’est premièrement la prévention. La sensibilisation et la distribution des produits visent à amener les albinos à se protéger en vue d’éviter le cancer de la peau, cette maladie qui ravage les albinos en Afrique et qui est provoqué par les rayons solaires, ennemi numéro un des albinos. A la société, nous lui demandons de changer son regard vis-à-vis des albinos pour leur faciliter l’intégration. Nos messages prohibent donc l’auto-discrimination et la discrimination ou la stigmatisation dont peuvent être victimes les albinos », a expliqué le catcheur Mwimba Texas.

Lucien Dianzenza

Légendes et crédits photo : 

Partage du gâteau pour les 20 ans de la FMT/Adiac

Notification: 

Non