Vie des partis : l'Union pour la République prépare son congrès

Samedi 23 Mars 2019 - 14:13

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

La formation politique a fêté récemment son vingt-quatrième anniversaire à Brazzaville, sur fond de mobilisation pour la tenue des prochaines assises nationales.

Les travaux préparatoires du congrès, dont la tenue est fixée à l’horizon 2020, ont été lancés à l’occasion de la célébration du vingt-quatrième anniversaire du parti. Une occasion pour le président de l’Union pour la République (UR), Benjamin Bounkoulou, d’inviter les cadres et militants de cette formation à conjuguer leurs efforts pour la réussite du prochain congrès. 

« Nous voulons d’un parti rénové, moderne, adapté aux enjeux que nous impose l’environnement national et international du XXIe siècle. Un parti plus apte à répondre aux besoins de ses membres et des Congolais sur toute l’étendue du territoire », a-t-il lancé.

En effet, conscient du tableau peu reluisant dressé à cette occasion, le bureau du Conseil national a décidé, conformément aux doléances de la base de voir leur formation politique retrouver son dynamisme et ses automatismes fonctionnels, de mettre en place une commission préparatoire du congrès .

Créée le 17 mars 1995, l’UR est considérée comme l’un des vieux partis du Congo. En vingt-quatre ans de parcours et de lutte politique, le parti a connu des hauts et des bas, surtout des contre-performances électorales. Par exemple, de onze parlementaires en 1995 (lors de sa création), ce parti ne compte plus que des conseillers locaux.

Selon Benjamin Bounkoulou, le moment est arrivé pour se remobiliser et se mettre en ordre de bataille, afin de revitaliser le parti.

« Il faut adapter les textes organiques du parti aux exigences du présent, et aller à la conquête et à la reconquête des militants dans tous les départements du Congo. Un tel objectif peut paraître ambitieux, j’en suis conscient. Mais unis et déterminés, nous pouvons ensemble faire bouger les lignes. Il nous faut davantage partager notre idéal et demeurer une force politique active au sein de la majorité présidentielle », a déclaré le président de l’UR.

 

Parfait Wilfried Douniama

Notification: 

Non