Fespam : la onzième édition aura lieu

Mercredi 21 Août 2019 - 19:45

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Le ministre de la Culture et des arts, Dieudonné Moyongo, a confirmé aux Dépêches de Brazzaville la tenue de la onzième édition de cet événement musical panafricain, dans les prochains mois.  

D’entrée de jeu, Dieudonné Moyongo a fait savoir que la onzième édition du Festival panafricain de musique a été inscrite dans le budget de l’État 2019. Elle devra donc avoir lieu cette année, mais compte tenu des difficultés rencontrées dans le pays, au lieu qu'elle ait lieu en juillet, elle est décalée pour les mois à venir. L’idéal serait qu'elle soit organisée à la fin de l’année.

« Nous sommes en train de travailler là-dessus. Le dossier circule déjà au niveau du ministère des Finances. Lorsque les moyens seront mis à notre disposition, nous ferons tout pour que cette édition qui pour nous est une édition de relance ait lieu. C’est ce qu’il faut retenir. A partir du moment où le dossier est inscrit, nous allons tout faire pour que la onzième édition ait lieu », a expliqué le ministre, président du comité de direction de cette institution.

Pour Dieudonné Moyongo, l’Union africaine (UA) peut toujours compter sur le Congo. En effet, l’UA avait initié le Festival panafricain de musique, le festival panafricain de danses et d’autres festivals, pour promouvoir la culture, les différents aspects de la culture, en tant que pont du patrimoine culturel du continent. « Nous avions rassuré l’UA que la onzième édition va avoir lieu. Il y a des festivals qui ont fait une ou deux éditions et qui se sont arrêtées, mais en ce qui concerne le Fespam, la République du Congo, a honoré ses engagements en organisant sans discontinue dix éditions du Fespam. Telle est la volonté du président de la République de faire en sorte que la jeunesse africaine ait cet espace d’échange, ces moments de rencontre et de partage. Le président de la République n’a pas dit le contraire.  », a précisé Dieudonné Moyongo.

Le gouvernement rendra hommage à Fernand Mabala

Le ministre de la Culture et des Arts, a saisi cette opportunité pour adresser les condoléances les plus émues à la famille de Fernand Mabala.  « Nous sommes en train de prendre toutes les dispositions pour rendre hommage à Fernand Mabala qui a honoré son pays, la République du Congo. Il n’y a pas lieu de s’inquiéter, car c’est devenue une tradition. »

Par ailleurs, en sa qualité de président du comité d’organisation des soixante ans des Bantous de la capitale, Dieudonné Moyongo, s’est dit satisfait du travail qui se fait. 

 

Bruno Okokana

Légendes et crédits photo : 

Photo 1 : Le ministre de la Culture et des arts, Dieudonné Moyongo, président du comité de direction du Fespam Photo 2 : Logo du Fespam Photo 3 : Lors de la dixième édition du Fespam (image d'archives)

Notification: 

Non