Santé : le projet de lutte contre le pian dans la Sangha et la Likouala mis en oeuvre

Jeudi 20 Février 2020 - 16:45

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

L’initiative du ministère en charge de la Santé avec l’appui d’une organisation dénommée « Fair Med » vise à éradiquer cette maladie tropicale négligée qui touche 60% de la population notamment autochtone dans les deux départements du pays.

 

L’opération de lutte contre le pian consiste à administrer un traitement de masse de l’azithromycine dans les tous les districts concernés d’ici à 2023. « Environ 250 cas de pian ont été enregistrés. Ce projet vise donc à éradiquer l’infection en administrant un traitement de renforcement de surveillance », a expliqué le Dr Axel Aloumba, directeur du Programme de lutte contre la lèpre, le pian et l’ulcère de buruli lors de l’atelier de mis en œuvre dudit projet tenu le 19 février à Brazzaville.

Le pian fait partie des maladies tropicales négligées qui se manifestent par des lésions cutanées dont les complications conduisent aux invalidités voire la perte des membres inférieurs et supérieurs.

Le Congo est endémique de cette maladie. Ses incidences s’accroissent de manière inquiétante, selon le constat du ministère en charge de la Santé. C’est pourquoi le gouvernement a pensé mettre en œuvre le projet d’éradication du pian et de renforcement de la surveillance intégrée de la lèpre dans les districts sanitaires frontaliers des pays du bassin du Congo.

Ce projet à valeur sous-régionale arrive donc à point nommé, en appui aux différents pays endémiques des maladies tropicales négligées.

Rominique Makaya

Légendes et crédits photo : 

Les participants à l'atelier de la mise en oeuvre du projet

Notification: 

Non