Diplomatie : l’Arabie saoudite raffermit ses relations avec le Congo

Jeudi 20 Février 2020 - 17:21

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Le nouveau diplomate de l’Arabie saoudite a exprimé, ce jeudi 20 février, la volonté de son pays de renforcer sa coopération avec le Congo, lors de la présentation des copies figurées des lettres de créance au ministre des Affaires étrangères, de la coopération et des Congolais de l’étranger, Jean Claude Gakosso.

Parlant des axes prioritaires que le Congo et son pays souhaitent coopérer efficacement, le nouvel ambassadeur de l’Arabie saoudite au Congo, Abdulrahman Salam Aldahs, a reconnu que le Congo est un meilleur ami de l’Arabie saoudite. Ainsi, il est question que les deux Etats renforcent leurs liens à travers la mise en place d’un plan stratégique de coopération, capable de promouvoir et booster leur développement réciproque.

« Le royaume d’Arabie saoudite compte lancer à Brazzaville, notamment dans deux semaines, une campagne de sensibilisation et de lutte contre la cécité. Ceci, pour éradiquer cette maladie au Congo », a indiqué le diplomate saoudien.       

Faisant une rétrospective sur l’histoire des relations entre l’Arabie saoudite et le Congo, Abdulrahman Salam Aldahs a signifié que les deux pays ont établi des relations diplomatiques le 1er février 1999, caractérisées par des échanges de délégations. Notons que du 24 au 27 mars 2018, le président Denis Sassou N’Guesso s’était rendu à Riyad pour une visite de travail et il avait été reçu par Sa Majesté le roi Salman Ben Abdelaziz Al Saoul. Au cours de cette visite, les deux chefs d’Etat avaient évoqué deux points essentiels : le renforcement de la coopération entre le royaume d’Arabie saoudite et la République du Congo ainsi que les questions d’intérêt général, notamment celles liées à la paix et à la sécurité, la crise libyenne plus la lutte contre le terrorisme.

« Ils avaient également discuté de l’aide que le royaume pourrait apporter au Congo à travers le Fonds saoudien pour le développement, un fonds qui finance des projets de développement et accorde les garanties et des prêts aux pays en voie de développement », a-t-il ajouté, insistant sur le fait que cette coopération mérite d’être soutenue et renforcée d’autant plus que plusieurs actes illustrent la nécessité de conserver ces rapports. Parmi ces actes figure la visite en date du 18 janvier 2018 à Brazzaville du ministre saoudien des Affaires étrangères Adel Ben Ahmed Al-Joubeir. Une visite qui avait permis au chef de la diplomatie saoudienne et le président de la République Denis Sassou N’Guesso d’échanger sur les questions clés et d’intérêt commun, à savoir la lutte contre le terrorisme en Afrique.

« La République du Congo et le Royaume d’Arabie saoudite entretiennent de bonnes relations. Ainsi, compte tenu de la solidité des relations entre les deux pays, l’Arabie saoudite a joué un rôle très déterminant dans le processus d’adhésion du Congo à l’organisation des pays exportateurs de pétrole, qui lui a permis de devenir, depuis le 22 juin 2018, membre à part entière de ladite organisation », a conclu Abdulrahman Salam Aldahs.

Rock Ngassakys

Notification: 

Non