Confinement : la Halle de la Gombe offre un accès gratuit à sa culturethèque

Jeudi 26 Mars 2020 - 13:30

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Le lendemain de l’état de siège institué en RDC  le mercredi 25 mars, la direction de l’Institut français de Kinshasa (IFK) a pris la décision de donner la libre accession à sa grande bibliothèque numérique francophone jusqu’au 30 mai.

 

La Halle de la Gombe offre un accès gratuit à sa Culturethèque jusqu’au 30 maiUne semaine exactement après sa fermeture le 18 mars, l’IFK annonce cette offre inimaginable en temps ordinaire qui devrait réjouir ses nombreux visiteurs. En effet, jusqu’à la veille de cette date entrée dans les annales de la Halle de la Gombe, seuls les abonnés de la médiathèque Floribert Chebeya avaient le privilège de jouir d’un abonnement gratuit pour sa culturethèque. Dorénavant, ce n’est donc plus un apanage exclusif des seuls abonnés. Il ne leur revient plus à eux seuls de bénéficier de ces ressources ouvertes à un public plus large vu qu’il suffit à présent de cliquer sur l’adresse internet www.culturetheque.com pour avoir à sa portée son riche catalogue. Une véritable aubaine !

La Halle de la Gombe a fait donc savoir, le mercredi 25 mars, qu’elle met à disposition de ses usagers pour les derniers jours de ce mois de mars et les deux à venir un important lot d’ouvrages et pas seulement. Même si jusqu’au 30 mai cela peut paraître un peu long, n’empêche qu’ils auront toujours un sérieux embarras du choix face à tous les livres à portée de main. Il s’agit en effet de «920 romans à lire sur le canapé » et « 83 heures de cours de français pour ne pas perdre le fil en FLE », précise le centre culturel français. Les férus de sport qui veulent rester au top de leur forme en ce moment de confinement auront eux aussi bien de quoi « faire de l’exercice » avec les « neuf mille jours entiers de musique » qui leur sont proposés dont des captations de concerts. Par ailleurs, avec les « mille quatre cent vingt-quatre documentaires » mis à disposition il y aussi de belles escapades en vue. Ce qui, dans la pensée de l’IFK, devrait être une consolation pour les amateurs de voyages quitte à les considérer comme de bonnes occasions offertes « pour continuer à voyager ».

Pareille proposition, il faut le reconnaître, ne pouvait pas mieux tomber en cette période particulière où les Kinois sont appelés à rester à la maison. Elle tombe à point nommé alors que le temps risque de sembler bien loin à plusieurs dont certains étaient les usagers des espaces culturels de la ville à l’instar justement de l’IFK fermé pour l’heure. C’est donc de cette manière qu’il entend contribuer à les aider à meubler une partie de leur temps comme c’était encore possible soit en soirée, soit dans la journée avant les mesures préventives imposées par la pandémie du coronavirus.

 

Nioni Masela

Légendes et crédits photo : 

L'annonce de l'Institut français

Notification: 

Non